Nouvelle découverte anti-âge : l’ostéopontine, une protéine aux effets rajeunissants

Des chercheurs de l’université de Ulm, en Allemagne viennent de mettre en évidence les liens entre l’ostéopontine, une protéine osseuse et le vieillissement.

Ostéopontine anti vieillisement

La communauté scientifique a mis au jour depuis quelques années l’évidence selon laquelle la clé de la jeune se trouverait dans le sang. Cette découverte a laissé supposer des hypothèses dignes des films d’horreur. Faudrait-il s’injecter du sang des jeunes pour ralentir le vieillissement de l’organisme ? À ceux qui rêvent d’une jeunesse éternelle, cela reste une possibilité. Et d’après une nouvelle étude, cette propriété du sang des jeunes est attribuable à une protéine nommée ostéopontine.

Alors que les hôpitaux rencontrent déjà pas mal de difficultés pour satisfaire la demande de personnes malades nécessitant du sang, vous imaginez à quel point il serait indécent de transfuser du sang pour ses propriétés dites anti-vieillissantes. Alors, lorsqu’on parle de la possibilité de rajeunir les cellules souches sanguines par des solutions de synthèse, cela accroche forcément la curiosité scientifique.

Au cours de leur étude menée sur des rats, le Dr Hartmut Geiger et son équipe ont découvert que les animaux plus vieux présentaient une faible quantité d’ostéopontine. Ils ont alors décidé de tester les effets de cette protéine sur les cellules souches sanguines.

« Nous avons prélevé des cellules souches de souris âgées, les avons incubées avec l’ostéopontine, puis le leur avons réinjectées». Résultat, les effets positifs de la protéine sur les cellules souches étaient palpables. Elles avaient des « caractéristiques fonctionnelles proches de cellules d’animaux beaucoup plus jeunes ».

D’après le Dr Geiger « les vieilles cellules souches sanguines ont plusieurs désavantages ». « Elles comptent moins de globules rouges, et une quantité faible de cellules immunitaires chargées de combattre les infections ». Plus nous prenons de l’âge, plus les cellules souches sanguines vieillissent, affaiblissant ainsi la résistance de l’organisme. Toute chose qui amène le Dr Geiger à affirmer qu’avoir « des cellules souches jeunes permettrait de renverser certaines conditions liées au vieillissement ».

Les effets de l’ostéopontine étant mis en évidence, les chercheurs se trouvent désormais vers la création d’un produit de synthèse contenant des niveaux élevés de la protéine afin accroître la résilience des cellules souches sanguine chez les personnes âgées.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !