Nolan Lapie : l’homme qui avait giflé Manuel Valls se lance dans la course à la présidentielle

À à peine 18 ans, Nolan Lapie vient d’annoncer sa candidature à la présidentielle. Il avait largement fait parler de lui il y a deux mois, après avoir été condamné pour une agression contre Manuel Valls.

L’ancien Premier ministre était en pleine campagne pour la primaire de la gauche. Alors qu’il sortait de la mairie de Lamballe (Côtes-d’Armor), il s’était fait agresser par le jeune homme de 18 ans qui a très vite été immobilisé par les gardes du corps. Une vidéo montrant la séquence avait fait le tour des journaux télévisés et du web.

On pouvait à peine le voir sur la séquence, mais Nolan Lapie n’avait pas manqué de faire le buzz. Le jeune homme avait été condamné 48 heures plus tard à trois mois de prison avec sursis et 105 heures de travail général pour “violences volontaires sans incapacité de travail avec préméditation”. Son appel devait être jugé dans les mois à venir. Mais on n’aura finalement pas attendu jusque-là pour entendre à nouveau parler de lui.

Dans une vidéo publiée sur YouTube, le jeune breton vient d’annoncer sa candidature à la présidentielle. Attention à ne pas le prendre pour un plaisantin, car lui se prend très au sérieux. Il compte se faire élire pour “faire bouger les choses”. Une ambition qui se justifie par le fait qu’il soit « exaspéré par ce qui se passe en France ». Plus loin dans la vidéo, il poursuit :

« Je ne fais plus confiance aux politiques, comme la majorité des gens aujourd’hui. Dans les candidats actuels à la présidentielle, personne ne représente vraiment le peuple et je me suis dit ‘pourquoi ne pas devenir candidat’. »

Et sa candidature officielle est appuyée par la symbolique de sa nouvelle page Facebook « Nolan Président » qui compte déjà plus 7 500 abonnés. Mais quoique l’on soit habité par de nobles ambitions pour décider de devenir président, il ne suffit déjà pas de le vouloir pour être candidat. Nolan Lapie devra d’abord obtenir ses 500 parrainages de maires avant le vendredi 17 mars 17 h. “Ça va être compliqué » reconnait-il lui-même, « mais tout est possible » poursuit-il avec optimisme.

Pour en savoir plus sur son programme et ses motivations :

 

 


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !