Pour Noël, l’iPhone et l’iPad ont eu la cote

Le cabinet Fleurry Analytics vient de publier ses statistiques annuelles sur les nouvelles activations de smartphones et tablettes sur la période de Noël.

Alors que Noël est encore très proche dans le rétroviseur, des milliers de personnes s’adonnent déjà à la revente de leurs cadeaux sur internet. Mais il y a des présents qui ne risquent pas de se faire brader de sitôt. Dans le rang des cadeaux high-tech, les smartphones et tablettes ont bien évidemment étéprésents sous les sapins. Et parmi eux, les iPhone et iPad ont encore une fois été les stars.

Le cabinet Fleurry analytics, propriété du groupe Yahoo ! et spécialisé dans les analyses de données dans l’univers des mobiles vient de sortir ses statistiques annuelles sur les activations de terminaux mobiles sur la période de Noël. D’après les chiffres dévoilés, les produits Apple sont arrivés en tête, loin devant ceux de Samsung.

« Les terminaux mobiles Apple continuent à être le cadeau à offrir. Pour chaque terminal Samsung activé, Apple en a eu deux. », résume le cabinet d’analyse.

Plus précisément, les iPhone et iPad ont représenté 44 % des nouvelles activations sur la période allant du 19 au 25 décembre 2016. Samsung vient en deuxième position avec 21 % des activations, soit deux fois moins que son rival. En troisième position, on retrouve Huawei qui reste un acteur solide de ce marché depuis quelques années. La marque chinoise représente 3 % des nouvelles activations sur la période de Noël.

En dehors des marches du podium, les autres marques bien connues (LG, Oppo, Xiaomi, Amazon ou encore Motorola) ont toutes récolté environ 2 % des activations

Les phablettes ont le vent en poupe

D’autres détails intéressants ont été dévoilés par Flerry Analytics. On apprend notamment que si Huawei et LG occupent respectivement les 3e et 4e positions, aucun de leurs appareils ne figure dans les 35 les plus activités sur la période de Noël. Autrement dit, les deux marques doivent leurs places à la variété de leur gamme de mobiles.

Par ailleurs, le cabinet note la montée en puissance, une fois encore, des smartphones au format phablette, c’est-à-dire qui ont un écran d’une taille de plus de 5 pouces. Ils pourraient dès l’année prochaine surclasser les smartphones ayant petite à moyenne taille (3,5 à 4,9 pouces). Et s’ils ne l’ont pas réussi cette année, c’est à cause des performances des iPhone SE, 6s et 7 qui font entre 4 et 4,7 pouces.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !