Le mystère du triangle des Bermudes élucidé par des bulles de méthane ?

Voici une légende tenace ; depuis des siècles, le triangles des Bermudes serait capable d’ « avaler » avions et bateaux sans en laisser aucune trace.

Mais, des chercheurs russes et norvégiens viennent peut-être de trouver une explication rationnelle à un des mythes les plus passionnants de notre histoire. Que se passe t-il réellement sur le triangle des Bermudes ?

mystere triangle bermudes

crédit : Mallinson Sadler Productions

Pour rappel voilà des dizaines d’années que des théoriciens de tous bords avancent les explications les plus folles concernant les disparitions occasionnées par le fameux triangle.

En effet, quantité de bateaux et d’avions ont un jour navigué ou survolé ces eaux pour ne jamais réapparaître. Tous ces bâtiments ont comme « disparu » et ce, dans la plus grande discrétion.

Des bulles de méthane pour explication

À des milliers de kilomètres du triangle des Bermudes, en Sibérie dans la province du Yamal se trouvent d’immenses monticules pouvant atteindre chacun 1 000 mètres de diamètre et près de 9 mètres de haut appelés pingos.

Situées à 40 mètres de profondeur, ces petites montagnes sous-marine seraient l’étape précédente à l’éclatement d’une poche de méthane.

i

En effet, le méthane sous-terrain se trouve normalement à l’état de glace, mais le réchauffement climatique entraîne son passage à l’état gazeux ce qui crée des boursouflures capables d’exploser de façon aléatoire.

Or quand un de ces monticules explose, il libère des millions de bulles de méthane qui selon Alan Judd, géologue marin à l’université de Sunderland en Angleterre, créent un « trou » d’eau en diminuant instantanément sa densité :

« Les bateaux sont normalement portés par l’eau, la masse liquide qu’ils déplacent étant supérieure à leur propre masse. Mais si l’eau est remplacée par des bulles de gaz, alors cet effet de portance est perdu. »

Un bateau qui viendrait à passer à ce moment là serait comme « aspiré » vers le fond à la verticale, et l’eau se refermerait au dessus de lui sans autre turbulence.

Il se pourrait que ce soit le cas de l’épave du « Trou de la sorcière », un navire retrouvé intacte au large de l’Écosse. Celui ci reposait au centre d’un cratère de 120 mètres sur 3 mètres de profondeur.

Ajoutez à cela les perturbations atmosphériques engendrées par une grande présence de méthane dans l’air et vous obtenez également un début d’explication en ce qui concerne les difficultés de vol au dessus du triangle des Bermudes.

Voici donc comment un des mystères les plus populaires de notre planète pourrait définitivement être éclairé par la science. Qu’en pensez-vous ? Est ce que cette explication vous satisfait ?


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !