Mort subite du nourrisson : Eviter de faire dormir bébé sur le ventre

D’après une étude réalisée par l’Institut de veille sanitaire et publiée en 2009, chaque année en France 250 nourrissons seraient touchés par ce que l’on appelle le syndrome de mort subite.

Alors que 90% des décès constatés interviennent avant le sixième mois du bébé, la Fondation Charles Nicolle et le CHU de Rouen sont cette année à l’origine d’une initiative originale sous la forme de milliers de  bodies distribués aux nouveaux parents et sur lesquels on peut lire « Je dors sur le dos, je jouerai sur le ventre. »

body nourrison je dors sur le dos

5 000 sous-vêtements distribués dans les maternités de l’agglomération rouennaise

La mort subite du nourrisson ou MSN se caractérise par le décès brutal et sans explication d’un bébé de moins d’un an, généralement dans son sommeil et alors qu’il est en bonne santé. Certains facteurs tels qu’une chambre surchauffée, un excès de couverture ou le couchage sur le ventre pourraient être aggravants.

Il est au contraire vivement recommandé de maintenir la chambre de l’enfant à la température de 19°, de bien la ventiler et de toujours utiliser le couchage sur le dos.

Afin de lutter contre ce syndrome encore largement inexpliqué mais qui pourrait venir d’une absence aléatoire d’automaticité de la respiration, 5 000 bodies vont être distribués tout au long de l’année aux bébés qui verront le jour dans les maternité des CHU-Hôpitaux de Rouen, du Belvédère et de la Clinique Mathilde.

Pour le Pr Eric Mallet, pédiatre au CHU et président de la fondation :

« En 2006, à la suite d’une enquête de Protection Maternelle et Infantile (PMI), nous nous sommes aperçus que, dans certains cantons de notre département, le pourcentage d’enfants dormant à nouveau sur le ventre augmentait. Ca ne pouvait pas durer. A ce moment là, on s’est dit qu’il fallait faire une piqûre de rappel mais qu’un prospectus aurait un rendement médiocre. On a donc eu l’idée de faire un petit body sur lequel il était inscrit « Je dors sur le dos ». »

La grande majorité des médecins s’accordent aujourd’hui pour dire qu’il est nécessaire de privilégier le couchage sur le dos et que bébé ne doit être mis sur le ventre que sous la surveillance de ses parents.

Ces moments de jeux d’abord courts, deviendront de plus en plus longs à mesure que sa nuque sera plus musclée et plus à même de supporter et de relever sa tête.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !