Il meurt foudroyé à cause de sa perche à selfie

Il y a des jours comme ça où tout ne va pas pour le mieux. C’est le moins que l’on puisse dire de la journée d’hier dans un parc du Pays de Galle ou un britannique est décédé accidentellement. En cause, sa perche à selfie.

foudroye-a-cause-perche-a-selfie

Les adeptes des visites de musées et autres sites touristiques les incriminent en permanence. Dangereuses pour les autres visiteurs et même potentiellement pour les œuvres d’art voir même armes d’attaque, les perches à selfies de leur petit nom barbare, sont « persona non grata » dans de nombreux lieux publics mais aussi dans certains stades sportifs.

Pourtant particulièrement appréciées depuis la montée en puissance de l’autoportrait (ou selfie) qui permet à chacun de se montrer au monde entier (mais surtout à ses amis) à l’occasion des vacances, d’une rencontre inattendue et pour à peu près n’importe quoi sur les réseaux sociaux, elles se sont rapidement multipliées pour finir par être utilisées par monsieur et madame tout le monde.

Un risque supplémentaire

À ajouter aux risques de blessures ou de dégradations volontaires et involontaires, un britannique d’une quarantaine d’années a très récemment fait la fatale expérience d’un nouveau danger insoupçonné lié à ces perches télescopiques.

Parti gravir le mont Brecon Beacons avec un groupe d’une quinzaine d’enfants, l’homme à souhaité immortaliser le moment, mais terrible coïncidence, un éclair a choisi de frapper à cet endroit et à ce moment précis, foudroyant le pauvre homme sur place. Le métal conducteur de sa perche ayant guidé la foudre directement sur lui.

Héliporté jusqu’à l’hôpital le plus proche, il n’a pu être réanimé.

Adeptes de l’autoportrait parfait vous êtes prévenus, pour vous rendre au musée, au stade ou pas temps instable, oubliez votre « selfie stick » et contentez-vous de la longueur de vos bras !


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !