Votre mémoire pourrait stocker toutes les informations disponibles sur le web

Une équipe de scientifiques de l’Institut de biologie Salk a fait une découverte stupéfiante. D’après leurs conclusions, le cerveau humain a des capacités si extraordinaires qu’il pourrait stocker un volume de données équivalant à un pétaoctet, soit autant d’informations que disponibles sur tout internet.

neurones cerveau

Durant les dernières décennies, nous avons assisté à une évolution énorme dans la technologie informatique, de sorte que les ordinateurs sont aujourd’hui capables de traiter ou de stocker des quantités d’informations qui dépassent l’entendement. Le cerveau humain serait-il sur ce plan comparable aux machines ?

Un pétaoctet de données pourrait tenir dans votre cerveau

Les capacités extraordinaires du cerveau humain sont connues par la science depuis bien des décennies. Mais d’après les chercheurs de la Salk Institute for Biological Studies, celles-ci seraient 10 fois plus élevées que ce que l’on imaginait jusqu’à présent.

« Nos nouvelles estimations concernant la capacité de mémoire du cerveau multiplient par 10 les estimations précédentes, pour atteindre 1 pétaoctet, soit la même capacité de grandeur que le World Wide Web » explique Terry Sejnowski, l’un des neuroscientifiques ayant conduit les recherches.

Comment sont-ils parvenus à cette découverte ?

Les pensées et les souvenirs sont traités par le cerveau sous la forme d’activités chimiques et électriques. Les neurones sont le centre de traitement de ces informations. Ils interagissent entre eux au travers de jonctions appelées synapses.

La taille d’une synapse est cruciale, car plus elle est grande, plus la quantité d’informations transmises à un neurone voisin est importante. En effectuant des expériences sur le cerveau d’un rat modélisé en 3 dimensions, les scientifiques ont découvert qu’une synapse est en fait capable de stocker plus d’informations qu’on ne le pensait.

Cette situation démontre que le cerveau a une capacité de mémoire beaucoup plus grande que précédemment estimée. En quantité d’informations, cela fait 4,7 octets de données par synapse, soit 1.000.000.000.000.000 d’octets (1 pétaoctet) d’information pouvant être stockés par le cerveau.  Il s’agit donc d’une véritable bombe dans le domaine des neurosciences.

Il faut le reconnaitre, le cerveau humain est plein de mystères. On n’a surement pas encore fini de découvrir tout ce qu’il nous cache.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !