Mathématiques et sciences : En Europe, « les élèves français sont à la ramasse »

Timss (Trends in International Mathematics and Science Study) est une enquête internationale qui, comme son nom l’indique, porte sur le niveau des élèves en mathématiques et dans les matières scientifiques.

eleves

Le classement 2015 vient d’être rendu public et il n’est pas du tout glorieux pour les élèves français qui viennent bon derniers de l’Union européenne en mathématiques et occupent l’avant-dernière place en ce qui concerne les sciences. Seul Chypre fait moins bien que nous dans cette dernière catégorie.

L’édition 2015 était la première à laquelle prenait part la France depuis la création de ce palmarès international qui est établi tous les quatre ans. Le classement se fait sur la base de tests organisés par l’IEA (International Association for the Evaluation of Educational Achievement) à l’endroit des enfants en quatrième année d’école élémentaire (l’équivalent du CM1 en France), mais aussi des lycéens en classe de terminal scientifique.

En plus de la France, 48 autres pays ont participé à ces tests. Les performances des élèves sont évaluées en nombre de points. Les apprenants français (au nombre de 4 870) ont obtenu un score moyen de 488 points en mathématiques et de 487 points en sciences. Ce niveau est en dessous de la moyenne internationale qui est de 500 points. Celle des pays de l’UE est de 525 points.

Ce sont les pays d’Asie qui dominent le classement (Singapour, Hongkong, Corée, Taipei et Japon). Que ce soit en Mathématiques ou en sciences, ils s’arrogent les places du peloton de tête avec un score moyen supérieur de plus de 100 points à celui de la France. Comparativement aux voisins européens (Allemagne, Suède, Pologne, Portugal), les élèves français affichent également un retard compris entre 30 et 70 points.

C’est l’Irlande du Nord qui arrive en tête du palmarès des mathématiques quand on considère uniquement les pays du continent européen. Elle occupe toutefois la 6e place du classement international. En sciences par contre, c’est la Russie qui vient en tête des pays d’Europe (la Finlande pour ce qui est de l’UE).

Le ministère de l’Éducation nationale a commenté ces résultats et reconnait le faible niveau des élèves français :

« Les résultats sont mauvais ; les élèves français sont en grand nombre peu performants. Par rapport aux pays de l’Union européenne, la France est relativement en retard. »

Ce n’est pourtant pas la masse horaire consacrée aux mathématiques par les enseignants qui fait défaut. Pour les écoliers en CM1, ils excèdent les 180 heures par an, comme préconisée par le programme depuis 2008. Cette masse est, bien au-dessus de la moyenne des autres pays du classement (158 heures).


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !