Avec MarketPlace, Facebook veut faire trembler Leboncoin et Ebay

Facebook va lancer un nouveau service permettant aux particuliers de vendre des objets entre eux.

facebook-marketplace

En France, Leboincoin a su s’imposer au fil des années comme un acteur local incontournable en matière de ventes en particulier sur internet. Avec ses 23 millions de visiteurs par mois, le site a ainsi su se positionner devant le géant international qu’est eBay.

Bientôt, il faudra également compter Facebook parmi les concurrents, et il s’agit d’un gros morceau. Leboncoin aurait sans doute rêvé d’un meilleur cadeau d’anniversaire, lui qui a célébré ces 10 ans il y a quelques jours, avec la présence remarquée du président de la République.

S’il existe déjà des groupes sur Facebook qui ont pour objectif de faciliter les échanges entre membres, le nouveau service MarketPlace est un espace plus organisé à l’intérieur du réseau social et qui sera à l’image des autres plateformes d’échange comme justement eBay et Leboncoin.

Pour partir à l’assaut du marché des petites annonces, Facebook a son plan et compte d’ailleurs s’appuyer sur un argument de poids : la confiance. En effet, sur la plateforme, les annonces seront postées avec les profils des utilisateurs (avec photo, nom et prénom). Les profils sont depuis quelques jours soumis à une nouvelle politique de contrôle.

S’il était plus ou moins facile à une personne de créer plusieurs comptes, le réseau social a récemment déployé un algorithme dont le but est de détecter et de bannir les faux profils. Cela offre un certain gage de sécurité pour ne pas se faire avoir par des arnaques qui sont très courantes sur les autres plateformes.

Ce nouveau service sera dans un premier temps lancé aux États-Unis, en Australie, au Royaume-Uni et en Nouvelle-Zélande. Il sera disponible au sein de la version mobile de Facebook, sur iPhone comme sur Android. Il sera par la suite étendu aux autres grands pays avant le lancement de la version accessible via l’application web (Facebook sur navigateur).


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !