Manuels scolaires de CP trop sexistes : Papa bricole, Maman cuisine !

À l’heure où il est régulièrement question de jouets trop « genrés » et de parité homme / femme, une étude vient de démontrer que les manuels scolaires des enfants de CP seraient bourrés de stéréotypes comme le trop classique mamans ménagères et cuisinières et papas forts et bricoleurs.

manuels scolaire parite homme femme

Comme le démontre le Centre Hubertine Auclert dans une étude parue hier, il semble que la plupart des livres scolaires destinés à l’apprentissage des enfants de CP aient encore de gros progrès à faire en matière d’égalité entre les hommes et les femmes.

Pour arriver à cette conclusion, l’organisme de sensibilisation et de lutte contre les discriminations et les inégalités fondées sur le sexe et le genre a comparé 22 manuels d’école édités entre 2008 et 2015 par 10 maisons d’édition différentes. Le constat est le suivant, dans la majorité des cas et en résumant, maman cuisine et fait le ménage avec les filles qui jouent à l’intérieur, pendant que les garçons font du sport et que leur papa bricole.

Les femmes sous représentées

Voilà le premier constat qui est fait, les femmes sont beaucoup moins représentées que les hommes dans les livres des enfants à l’école.

Globalement et toutes leçons confondues la proportion est de 2 femmes pour pas tout à fait 5 hommes sur la totalité des manuels étudiés et pour cause, elles ne représentent que 40% des illustrations.

femmes representees manuels scolaires

L’exemple le plus frappant est celui des métiers. Alors que seules 22% des femmes présentes dans ces livres ont un emploi, elles ne sont que 3% à l’exercer dans un domaine scientifique et 1% dans le domaine de la sécurité comme la gendarmerie, l’armée ou les pompiers. Selon l’étude :

« D’une manière générale, les femmes sont minoritaires dans toutes les sphères où elles apparaissent, sauf dans le cadre de la parentalité et des activités domestiques. Ce type de mise en scène n’est pas problématique en soi ; c’est l’absence d’autres modèles qui limite les enfants dans leurs jeux et leur projection dans l’âge adulte. »

Il est ici intéressant de mentionner un sondage OpinionWay réalisé mi Septembre selon lequel 67% des Européens s’accordent à dire que les femmes ne peuvent pas devenir scientifiques qualifiés.

À l’inverse, les femmes sont très présentes en ce qui concerne les tâches domestiques, 70% d’entre elles sont vues en train de faire la cuisine ou le ménage et 85% faisant les courses.

De même, les rêves aussi sont impactés puisque l’étude dénombre 103 princesses pour 89 princes par exemple.

representation femmes travail

Crédit : centre-hubertine-auclert

Et les hommes dans tout ça ?

De l’autre côté de la lorgnette, les hommes sont imagés 175 fois dans le rôle d’un Roi alors que les 22 livres ne comptent que 72 Reines. De même 42% des personnages qui travaillent sont des hommes et 67% des illustrations montrant des personnages en train de pratiquer un sport quel qu’il soit, sont des garçons.

L’étude mentionne par ailleurs que 87% des monstres de ces mêmes documents sont conçus au masculin, ce qui engage une image du « masculin prédateur » complètement faussée.

Avec la publication de nouveaux manuels en 2016 afin d’y intégrer les modifications du programme scolaire primaire, il faut espérer que les exemples positifs et la mixité se multiplient afin que les enfants puissent s’affranchir des stéréotypes mais aussi des discriminations au quotidien.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !