Manpower : cet homme aurait été licencié après avoir demandé un CDI

Un intérimaire attaque Manpower aux Prud’hommes de Bobigny après 30 ans de bons et loyaux services et pas moins de 700 contrats effectués.

Un Malien de 55 ans a commencé à travailler dans l’entreprise Placoplatre en 1982 lors de son arrivée en France, il a été viré fin 2013 après avoir « demandé un CDI ».

manpower employé viré

Cet homme a commencé par travailler dans l’entreprise comme manutentionnaire puis comme cariste. Il a demandé un CDI pour avoir un contrat stable dans le but de faire venir sa femme et ses enfants en France. Entre 1982 et 2013 il a effectué 703 missions de travail temporaire pouvant aller de 2 jours à plusieurs mois et ce toujours au sein de la même entreprise.

Le délégué syndical central chez Manpower tient à préciser qu’il est resté des années à travailler sans prendre de vacances. Il venait le matin à l’agence pour ensuite aller travailler directement sur le chantier.

L’intérimaire a assigné l’entreprise Placoplatre ainsi que Manpower aux Prud’hommes. Il demande la requalification de ses missions en contrat à durée indéterminée. Il pourrait alors espérer toucher plusieurs dizaines de milliers d’euros d’indemnités, en effet selon le contrat d’intérim « quel que soit son motif, ne peut avoir ni pour objet ni pour effet de pourvoir durablement un emploi lié à l’activité normale et permanente de l’entreprise utilisatrice. »

Manpower et l’entreprise concernée n’ont pas souhaité s’exprimer.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !