Un lot de Dafalgan pédiatrique 3% retiré de la vente

Si vous avez de petits enfants ou des nourrissons à la maison et que vous utilisez du Dafalgan pédiatrique, prenez une minute pour vérifier les numéros de lots et dates de péremption de vos produits. Les laboratoires UPSA et l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament appellent au retrait de certains lots.

dafalgan pediatrique

crédit : digimarquage

Une mesure préventive avant tout

S’il n’est jamais vraiment rassurant de voir de telles annonces, surtout en période hivernale alors que l’utilisation de ce type de médicament est très courante chez les enfants enrhumés ou avec un peu de fièvre, les laboratoires UPSA fabriquants du Dafalgan assurent qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter et que le retrait des flacons s’apparente surtout à une mesure de précaution.

En effet, il ne s’agirait que d’un « risque de contamination particulaire d’un équipement de conditionnement ».

Précisément, le produit mis en cause est le Dafalgan pédiatrique 3% en flacon 90 ml avec système doseur.

L’ANSM tient toutefois à préciser qu’aucune contamination d’aucune sorte n’a été enregistrée mais que chaque parent doit effectuer la simple vérification qui suit ;

Au dos de votre flacon de Dafalgan vérifiez le code CIP, s’il est le même que celui ci 34009 351 970 2 3 et que la date de péremption de votre produit arrive à échéance avant ou au mois d’Octobre 2018, vous ne devez pas ou plus utilisez votre produit.

Dans ce cas, il vous suffit de le ramener à votre pharmacien qui se chargera de le détruire dans des conditions adaptés. Pour autant, rappelez-vous que cette mesure est avant tout préventive est qu’aucun enfant n’est tombé malade d’une quelconque façon à cause de ce médicalement avant de paniquer.

Toutefois, si vous aviez des questions en rapport avec ce retrait, n’hésitez pas à les poser à votre pharmacien et en appelant l’un des deux numéros mis à votre disposition par l’agence au 0810.410.500 (service 0,06 euros/min + prix appel) ou au 01.58.83.84.96.

 


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !