Le premier mariage entre robots a été célébré au Japon !

Si ce weekend a été l’occasion pour les États-Unis de légaliser le mariage homosexuel sur tout son territoire, d’autres à l’autre bout de la planète ; comprendre au Japon ; démontraient encore une fois qu’ils vivaient dans le futur en célébrant la première union entre robots.

Robot premier mariage japon

La cérémonie réunissant une centaine de personnes s’est tenue samedi dernier à Tokyo. Véritablement organisée comme un mariage tout ce qu’il y a de plus normal, les deux tourtereaux mécaniques appelés Frois, imposant robot rouge et Yukirin à l’apparence humaine se sont dit « 01101111 01110101 01101001 » ou plus concrètement « oui » devant un parterre d’invités mais également de témoins également métalliques.

C’est d’ailleurs Pepper, le petit robot humanoïde créé par la société SoftBank qui a présidé l’union cybernétique s’étant déroulée de la façon la plus banale qui soit, scellée par l’échange des vœux et le baiser (très particulier mais apparemment valide) échangé entre les deux « amoureux». La suite de la cérémonie a vu les jeunes mariés couper puis déguster la pièce montée.

Si certains d’entre vous sont entrain de ruer dans les brancards, s’affolant d’une telle aberration ou si d’autres se réjouissent de savoir que des créatures faites de composants et de fils électriques sont capables de s’aimer, arrêtez-vous tout de suite.

En réalité, cette union était une opération artistique créée par Maywa Denki et un collectif d’artistes spécialisés dans la fabrication d’automates et autres machines. La centaine de spectateurs présente lors de l’événement avait dû débourser la somme de 80 € afin d’assister à ce spectacle quelque peu déroutant, mais aussi avoir accès à la réception et à la fête.

Les robots réalisent donc un pas de plus vers l’humanisation. D’autres avaient déjà été utilisés pour célébrer des unions ou simplement prononcer des discours, l’étape supérieure vient d’être franchie.

https://www.youtube.com/watch?v=9pVNyg1hPwc

 


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !