Le Gorafi : fin de la blague, non l’aventure n’est pas finie ! (MAJ)

Mise à jour du 1 Septembre 2015

Alors que toute la presse se faisait écho hier de la fermeture supposée, imaginée ou fantasmée du site Le Gorafi, c’est le média lui-même qui a annoncé ce matin la fin de la blague de la même façon qu’il avait annoncé sa fermeture fictive, par un tweet : « Découvrez la version ultra moderne de notre site conçu en un temps limité par @spintank ».

Donc non, comme on pouvait s’y attendre le Gorafi ne disparaît pas et revient même de plus belle avec une toute nouvelle formule plus moderne et plus claire.

En bref, une opération de com’ particulièrement réussie alors que l’équipe collabore depuis peu à la nouvelle émission de Canal + présentée par Antoine De Caunes « Antoine sans fiche ».


Capable d’écrire dans la même journée que Nicolas Sarkozy est le français anonyme qui a tenté de maîtriser le tireur du Thalys et que Durex invente la taille XXL dans sa gamme « petites tailles », Le Gorafi vient d’annoncer qu’il tire sa révérence !

En effet, les quelques 778 981 fans de sa page Facebook ont eu la surprise de lire ce matin que « Le Gorafi, c’est fini. Merci de votre fidélité ! ». Même son de cloche sur le compte Twitter officiel et le site internet du journal de presse web parodique.

le gorafi

Pablo Mira confirme la fin du Gorafi sur Twitter

Habitués aux communiqués déjantés, les fans semblent pourtant être perdus et déconcertés par cette « drôle » d’annonce. Quand certains y voient un canular, d’autres sont déjà en train de pointer du doigt le changement de direction préconisé par le nouveau président de Canal+, Vincent Bolloré.

Cependant, il est impossible de démêler le vrai du faux dans cette histoire, d’autant plus que Pablo Mira et le reste de son équipe ont eux aussi confirmé cette retraite anticipée sur leurs comptes sociaux réciproques. Malgré toutes ces déclarations et la fermeture du site, il est permis de douter de cette retraite soudaine, surtout quand on connait le journal web.

le gorafi twitter

Le site web est inaccessible depuis ce matin

Fondé en février 2012, Le Gorafi était à l’origine un simple fil Twitter qui relatait des informations aussi surprenantes que douteuses. Quelques mois plus tard, un blog est apparu. Face à son succès, ce projet burlesque s’est développé encore un peu plus en devenant un site web.

Ayant gagné en notoriété au fil des fausses annonces et des parodies, qui ont d’ailleurs été parfois prises au sérieux et reprises par des organes de presse « classiques », le site est devenu un véritable phénomène de société. Présent sur Facebook et notamment sur Twitter, le concept a même été adapté en 2014 à la télévision.

Dans le cadre du Grand Journal, Canal+ a effectivement lancé une petite rubrique présentée par l’un des co-fondateurs du concept : Pablo Mira. Cette émission télévisée de quelques minutes a permis au journal parodique d’étendre encore un peu plus son aura sur le public.

C’est donc dans un contexte d’ascension continuelle que Le Gorafi a décidé de mettre la clé sous la porte sans qu’aucune explication ne soit apportée. Difficile d’y croire et pourtant tout semble le confirmer. Mais comme on peut tout de même s’en douter, ce sera au moment où l’on s’y attendra le moins que le journal pourrait bel et bien faire son retour. Pour étayer ce propos, on peut faire l’analogie avec l’annonce de Carambar qui avait fait croire à la fin de ses blagues il y a quelques temps de cela.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !