Le Bluetooth 5.0 est là : qu’apporte-t-il de nouveau ?

La technologie Bluetooth 5.0 est désormais finalisée et toute prête pour débarquer dans les nouveaux appareils en 2017. Elle est porteuse d’importantes améliorations pour un meilleur confort d’utilisation.

Au nombre des fonctions de connectivité de nos appareils, le Bluetooth occupe toujours une place importante. Le consortium Bluetooth Special Interest Group (SIG) qui est en charge de son développement ne compte pas le laisser à la traîne, alors que le Wi-Fi continue de monter en puissance, notamment avec l’arrivée en douce de la norme 802.11ad.

Réuni en début de semaine au sujet de la prochaine version du Bluetooth, à savoir le Bluetooth 5.0, le consortium en a profité pour dévoiler ses nouvelles caractéristiques qui promettent plus de puissance, et une consommation moindre d’énergie.

De la vitesse, une meilleure portée et moins d’interférences

Du Bluetooth 4.2 Low Energy à la norme 5.0, il fallait bien qu’il y ait des avancées, et elles sont bien là. Déjà évoquées au mois de juin par Mark Powell, directeur exécutif du Bluetooth SIG, les caractéristiques du Bluetooth 5.0 promettent une vitesse d’échange de données deux fois plus importante (jusqu’à 2 Mb/s de débit). La portée, elle aussi, se trouve améliorée avec un rayon de couverture quatre fois plus grand.

Notez également que la capacité des messages envoyés sera plus élevée, avec un volume de paquets passant de 31 octets à 255 octets, donc 8 fois plus important. Par ailleurs, le Bluetooth 5 est en mesure de limiter les risques d’interférences avec les autres technologies sans fil comme la 3G, la 4G et particulièrement le Wi-Fi, qui utilise pratiquement la même bande de fréquence.

Avec toutes ces améliorations, vous vous dites sans doute que la consommation d’énergie devrait monter d’un cran, mais il n’en est rien. Histoire de rassurer, Mark Powell explique qu’avec le Bluetooth 5.0 « une batterie de la taille d’une pièce de monnaie doit être capable de tenir entre 3 et 5 ans ».

Les premiers smartphones, et surtout les nouveaux gadgets du monde de l’internet des objets devraient commencer à être équipés de cette technologie d’ici juin 2017. Mais il est très probable que les premières annonces de terminaux l’embarquant interviennent dès le CES de Las Vegas début 2017.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !