La cigarette électronique est-elle aussi nocive que le tabac ? Une nouvelle étude tranche

Entre vapeur et fumée, laquelle est plus nocive pour la santé ? Pour apporter une réponse, des chercheurs britanniques ont mené une étude toxicologique sur des fumeurs convertis à la cigarette électronique.

Depuis quelques années, les cigarettes électroniques sont apparues sur le marché avec la promesse d’être moins nocives pour la santé que le tabac. Des esprits demeurent toutefois sceptiques, confortés dans leur doute par des études alertant sur la présence dans ces cigarettes alternatives, de substances toxiques, voire cancérigènes. Celles-ci sont-elles pour autant aussi dangereuses pour les vapoteurs que le tabac l’est pour les fumeurs ?

Des chercheurs britanniques de l’université de l’University College London se sont penchés sur la question en effectuant une étude, non pas en laboratoire, mais en analysant l’état toxicologique de fumeurs de tabac passés à la cigarette électronique. Si l’étude n’infirme pas la présence de substances toxiques dans les e-cigarettes, ses conclusions sont claires sur le fait qu’elles aident les fumeurs à réduire les concentrations de certains produits chimiques cancérigènes dans leur corps.

Moins de substances nocives dans l’organisme

181 individus au total ont été scrutés durant plusieurs mois, notamment des fumeurs convertis à la cigarette électronique ou aux patchs nicotiniques. Le groupe était également composé de fumeurs alternant tabac et e-cigarette.

Durant toute la période de l’étude, les participants ont régulièrement fourni des échantillons d’urine et de salive pour la recherche de traces d’exposition à différentes molécules identifiées comme dangereuses (dont les nitrosamines, des composés chimiques connus pour être un facteur favorisant le développement du cancer du poumon). Ces participants étaient aussi invités à remplir un questionnaire renseignant sur leur consommation.

Les conclusions de l’étude montrent que :

  • Chez les anciens fumeurs convertis à la cigarette électronique ou aux patchs, les niveaux de substances toxiques avaient baissé au bout de quelques mois, et ce, à hauteur de 97 %.
  • Alterner e-cigarette et tabac est toujours aussi dangereux.
  • La cigarette électronique n’expose pas à plus de substances toxiques que les patchs et chewing-gums nicotiniques.

Pour Alison Cox, directrice de “Cancer Research UK”, “cette étude met en évidence que l’utilisation des e-cigarettes en remplacement du tabac est une bonne alternative pour la santé sur le long terme“.

Les détails de ces travaux ont été publiés le 7 février 2017 dans la revue Annals of Internal Medicine.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !