Kickass Torrents : le géant du téléchargement torrent est mort… puis ressuscité !

Cette semaine, les habitués des sites de téléchargement torrent ont reçu un grop coup après l’arrestation d'Artem Vaulin, le fondateur de Kickass Torrents, l'une des plateformes les plus importantes du réseau de téléchargements P2P. Mais le site vient de renaître de ses cendres.

Kickass torrent

L’attente n’aura pas du tout été longue. L’univers des téléchargements torrent a connu un séisme avant-hier, après l’arrestation d’Atem Vaulin et la suspension des 7 domaines web liés à son site Kickass Torrents. L’homme de 30 ans a été arrêté en Pologne après avoir été tracé suite à une utilisation d’Apple Pay.

Ce n’est pas la première fois qu’un événement pareil se produit. On peut aussi mentionner le cas des sites T411 et The Pirate Bay, d’autres géants du réseau torrent qui ne cessent de subir une chasse de la part des autorités américaines, mais qui à chaque fois finissent par réapparaître sous d’autres extensions de domaine.

Kickass Torrents, tout comme d’autres avant lui vient donc d’être fermé. Mais encore une fois, c’est sans compter l’abnégation des hommes de l’ombre du vaste réseau pirate. À peine 24 heures après la fermeture du site, son clone a déjà resurgi sur un nouveau domaine accessible à l’adresse kickasstorrents.website.

Il s’agit ni plus ni moins d’une parfaite réplique du site défunt, avec les mêmes liens de téléchargement et les mêmes données qui étaient stockées sur ses serveurs.

C’est le site isohunt, un autre mastodonte du réseau qui a pu mettre la main sur les sauvegardes de kickass Torrents. Il les a donc hébergées sur ses propres serveurs avec un nom de domaine proche de l’ancien site afin que les utilisateurs puissent facilement s’y identifier. C’est dire que dans l’univers du torrenting, la solidarité est un principe sacro-saint.

Et comme si cela ne suffisait pas, une pétition a été lancée sur change.org afin de demander la libération d’Artem Vaulin. L’ukranien est actuellement en détention en Pologne. La pétition a déjà rassemblé plus de 5000 signatures sur 7500 au moment où cet article est écrit. Aucun doute que l’objectif sera largement atteint dans les prochaines heures.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !