Combien d’heures faut-il travailler pour se payer un iPhone 6 ?

Si l’iPhone embarque chaque année des nouveautés, il y a une chose qui ne change pas, c’est son prix que l’on peut qualifier de relativement élevé. Pourtant il s’en vend chaque premier week-end de sortie plusieurs millions.

Mais en fonction du pays, le prix d’un iPhone ne représente pas le même sacrifice, une infographique fait d’ailleurs le point sur son équivalence en heures de travail.

iphone 6s

C’est un fait avéré, pour la plupart d’entre nous, s’offrir un petit bijou de technologie comme le tout dernier iPhone 6S représente un certain sacrifice. En effet à moins d’avoir économisé tout ou partie de l’année dans ce but, les clients capables de dépenser 749€ (prix en France) d’un seul coup ne sont pas si nombreux.

Et plus la capacité de stockage est importante plus le smartphone sera cher, pour atteindre la somme conséquente de 969€, bref presque un mois de salaire de base français.

Mais revenons à notre infographie, s’il on se réfère au prix de l’appareil pour les États-Unis, soit 650 USD, que l’on converti cette somme en fonction des monnaies d’un certain nombre de pays dans le monde, et que l’on compare ce prix avec le taux horaire de base en vigueur, on obtient le nombre d’heures de travail nécessaires à l’achat d’un iPhone 6S en fonction du pays.

prix iphone heure travail

Le résultat est pour le moins éloquent. Si le titre mentionne un iPhone 6, la comparaison fonctionne parfaitement avec l’iPhone 6S sur la base d’un modèle 16 GB.

C’est donc à Kiev qu’il faut travailler le plus et engranger pas moins de 627.2 heures de travail pour obtenir le précieux smartphone. À 35 heures par semaine cela représente tout de même près de 18 semaines de travail ou 78 journées de 8 heures. C’est de loin le compte le plus élevé, avouez qu’il faut être motivé. Du côté de Beijing le labeur est un peu moins long puisqu’il ne faut plus « que » 217.8 heures, soit tout de même plus de 6 semaines de travail, pour s’offrir le 6S.

À l’inverse, la plupart des capitales européennes comme Berlin, Paris ou Londres affichent à peine plus de 40 heures de travail par salariés pour épargner le prix du smartphone Apple ce qui représente en France une bonne semaine d’activité.

Les plus chanceux (car également les mieux payés) sont les Suisses, puisque c’est à Zurich que le nombre d’heures nécessaires pour l’acquérir est le plus court, avec 20 heures de travail, à plein plus de 2 jours comparés aux 18 semaines pour les habitants de Kiev.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !