Site de rencontre : 38% des personnes inscrites ne veulent que du sexe

Avant on parlait de grand amour, de celui qui dure toujours, qui fait vibrer les cœurs et que chacun cherche (ou cherchait) activement. Mais ça, c’était avant. Depuis les applications mobiles de rencontres pour célibataires, tout a changé.

les rencontres dun soir explosent

C’est peut-être normal, ça n’en reste pas moins préoccupant. Il semble, selon une étude IFOP baptisée « L’essor des rencontres en ligne ou la montée de la culture du « coup d’un soir » », que de plus en plus de jeunes choisissent d’enchaîner les histoires sans lendemain -et sans réfléchir- au lieu de chercher à trouver une relation stable.

La faute à qui ? À quoi ? C’est peut-être dans l’ère du temps comme on dit, mais il se pourrait bien que les applications pour smartphone de type Tinder y soient pour quelque chose. Même si vous ne les utilisez pas, vous avez forcément entendu parler de ces outils à télécharger sur nos mobiles et qui permettent de tchatter ou même parfois de géolocaliser les célibataires qui gravitent autour de vous. Selon l’étude, leur nombre toujours plus important, serait en train de modifier le comportement des jeunes adultes face à la rencontre.

38% des personnes interrogées serait favorables aux rencontres sans lendemain. Parmi elles, les hommes sont plus de 50% à être intéressés alors que le chiffre chez les femmes tombe à 11%. Mais c’est surtout la progression de ce chiffre qui est importante. Il y a seulement deux ans et selon les statistiques faites à cette époque, seuls 22% des utilisateurs de sites de rencontres se disaient friands d’aventures d’une nuit.

  • Mais ce constat n’est pas le plus alarmant. C’est la recrudescence des MST comme la syphilis qui est le plus inquiétante.

On est bien loin des sites qui devaient permettre aux âmes sœurs de se rencontrer et à l’amour de durer toujours ! De nos jours les considérations sont plus terre à terre et il semble que les jeunes soient plus dans la « consommation » de rendez-vous d’une nuit que de relation durables et stables.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !