Des ingénieurs veulent construire un gratte-ciel haut de 4,8 km pour absorber la pollution

Une tour qui culmine à près de 5 km du sol, et qui plus est « une mangeuse de smog », c’est le projet fou des ingénieurs de la société américaine Arconic

Chez Arconic, les ingénieurs voient grand et surtout loin. L’entreprise new-yorkaise, spécialisée dans la science des matériaux, travaille actuellement sur un projet de gratte-ciel futuriste haut de 4,8 km. Construit en matériaux innovants, celui-ci sera entre autres doté de balcons rétractables et de surfaces qui absorbent le smog, et donc capables de purifier l’air environnant en le débarrassant de toutes les matières polluantes.

Les surfaces du bâtiment utiliseront le concept EcoClean, l’une des innovations récentes d’Arconic. Il s’agit d’un revêtement particulier qui permet aux bâtiments de s’auto-nettoyer, mais aussi de purifier l’air environnant. Cette technologie utilise un système de vapeur d’eau qui se mélange avec les produits chimiques suspendus dans l’air afin de les extraire en les déposant sur la façade de l’immeuble.

Le concept de matériau EcoClean a été présenté en 2011 et il est aujourd’hui quasiment prêt à l’emploi. Sherri McCleary, directrice du département scientifique d’Arconic a confié à Business Insider qu’« en plus de fournir le côté esthétique et le bon maintien de la paroi, ce matériau permet de réduire la quantité de polluants et ainsi de lutter contre le brouillard de pollution souvent visible dans les grandes agglomérations ».

Il n’y a pas que l’aspect écologique qui fasse la particularité de ce bâtiment. En effet, s’il venait à être construit, ce serait le gratte-ciel le plus haut du monde, et de loin. En comparaison, le Burj Khalifa de Dubaï, la plus haute tour actuellement ne fait que 828 mètres de haut. Par ailleurs, le bâtiment d’Arconic serait encore bien plus haut le nouveau gratte-ciel Creek Harbor (1,2 km de haut) dont la construction a démarré il y a quelques semaines, toujours à Dubaï. Ce dernier sera achevé en 2020.

Pour finir, comme mentionné plus haut, le projet de gratte-ciel écologique présente une autre innovation enthousiasmante : des balcons rétractables. Concrètement, il s’agit de fenêtres qui, en quelques secondes, pourraient se transformer en balcon. C’est comme une voiture décapotable qui peut enlever ses capotes pour vous procurer une sensation de plein air.

Si nous ne savons pas pour le moment quand ce projet sera mis sur les fonts baptismaux, un porte-parole de l’entreprise a confié que les matériaux EcoClean vont conquérir le marché dans un futur proche.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !