Il y a de l’eau sur Mars. Mais pourquoi cette découverte est-elle importante ?

Après une petite semaine de teasing selon le terme consacré, la NASA révélait hier à l’occasion d’une conférence de presse sa toute dernière découverte concernant la planète rouge, la présence avérée d’eau sur Mars.

mars nasa eau

 

Voilà une nouvelle que le monde connaissait déjà en partie, il y a, ou il y a eu de l’eau sur la planète Mars. Elle est d’ailleurs présente actuellement sous forme de glace aux pôles de la planète et pourrait se trouver également en formations souterraines.

Mais selon les toutes dernières explorations et les retours de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter l’eau existe donc également sous forme liquide.

Il convient malgré tout de garder quelques réserves puisque l’atmosphère martienne pour ce que nous en savons, ne permet pas l’état liquide de l’eau, celle-ci passe de la glace au gaz et inversement en fonction des saisons.

Pourtant, plusieurs chercheurs dont Lujendra Ojha présents lors de la conférence, ont pu expliquer comment ils venaient d’obtenir la preuve de la présence d’eau sous forme liquide sur Mars.

lignes de pente mars

Mais il ne s’agit pas d’eau comme nous l’entendons sur Terre, l’eau martienne est en fait une substance aqueuse et très salée parfaitement semblable à de la saumure.

Elle contient énormément de sels hydratés appelés perchlorates dont les traces ont été observées par la sonde MRO. Celles-ci forment des lignes sombres descendant le long des pentes et apparaissant ou disparaissant en fonction des changements climatiques.

eau sur mars

crédit : nasa

Ces bandes sombres sont appelées Recurring Slope Lineae ou Lignes de Pente Récurrentes et sont observables sur de nombreux clichés. Lujendra Ojha s’appuie sur ces phénomènes changeant pour démontrer l’existence d’eau capable de s’écouler, chargée en sel (qui donc ne gèle pas à 0° mais beaucoup plus bas à -70°) et à l’aspect noir en surface.

Une grande découverte

La NASA qui souhaiterait lancer la première Mission pour Mars en 2022, se réjouit  de cette incroyable découverte comme le prouvent les mots de Michael Meyer à la tête des programmes de recherche liés à la planète rouge :

«Il semble que plus nous étudions Mars, et plus nous arrivons à comprendre comment la vie pourrait se développer et où sont les ressources pour subvenir à ses besoins dans le futur.»

Cette forme d’eau pourrait donc à la fois servir à de potentielles cultures, mais également aux éventuels humains qui poseraient peut-être un jour le pied sur Mars et surtout être le milieu de développement d’une vie extraterrestre que nous pourrions un jour observer.

Pour le moment les zones d’apparition de ces lignes restent exceptionnelles et parce que leurs situations, la température et l’hygrométrie sur place permettraient le développement de bactéries humaines, il est strictement interdit d’en approcher, afin d’éviter toute contamination.

Pour autant, et si l’eau est une condition indispensable à la vie quelle qu’elle soit, nous sommes encore loin d’une rencontre avec notre premier extraterrestre martien.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !