Ikea rappelle 36 millions de commodes Malm après le décès d’enfants mais aucune en France

Ikea rappelle en ce moment près de 36 millions de commodes aux États-Unis et au Canada, ceci après qu’elles aient causé la mort de plusieurs enfants écrasés par le poids du meuble.

ikea malm

La société suédoise a publié cette semaine un communiqué invitant ses clients à retourner dans ses magasins, environ 29 millions de meubles aux États-Unis et 6,6 millions au Canada. Il s’agit principalement de commodes de la gamme Malm.

Des cas de décès ont été enregistrés depuis plusieurs années. Entre 2014 et 2016, ces meubles ont causé la mort de 3 enfants, tous âgés de moins de 4 ans. Le dernier incident remonte au mois de février.

Au total, 6 enfants sont morts et 36 ont été blessés par les commodes Ikea après que ces dernières leur soient tombées dessus.

Pour les autorités américaines, les meubles incriminés sont instables lorsqu’ils n’ont pas été fixés au mur, posant un risque majeur de basculement pouvant entrainer des blessures graves ou causer la mort.

Ikea a donc finalement décidé de rappeler tous les meubles concernés en Amérique du Nord. Les clients souhaitant les retourner seront intégralement remboursés tandis que ceux qui veulent les garder sont priés de prendre un kit de fixation murale.

Quid de la France ?

Aucun pays européen n’est pour le moment concerné par ce rappel, alors que certains types des meubles en question y sont vendus, notamment la commode Malm. Pour ce qui est de la France, Ikea assure que ses meubles respectent les normes en vigueur sur le territoire national.

Dans le cas précis de la commode Malm, la notice fournie indique qu’il faut la fixer au mur par mesure de sécurité. On comprend donc qu’aux États-Unis et au Canada, les réglementations ne sont pas les mêmes qu’en France.

La commission américaine classe le meuble comme indépendant, donc sans obligation de le fixer au mur. Cette norme est juridiquement non-contraignante pour Ikea, même si la société affirme inciter ses clients à fixer les commodes concernées au mur.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !