Grève : que risque les salariés qui ne peuvent pas aller travailler ?

Depuis plusieurs jours les grèves en France s’enchaînent, surtout au niveau des transports. Si vous prenez le métro, le bus ou le tram, vous subissez peut-être ce mouvement et il s’avère de plus en plus compliqué de vous rendre sur votre lieu de travail.

Comment faire si vous ne pouvez vraiment pas vous y rendre ? Quelles sanctions peut prendre votre employeur ? Eléments de réponse dans cet article.

grève sanctions employeur

Depuis quelques jours, vous accumulez les absences et forcément au travail ça n’enchante pas votre patron, pourtant comme de nombreux français, actuellement vous n’y pouvez pas grand chose.

Malheureusement sachez que les sanctions peuvent tomber, en effet même pour cause de grève des transports ou de pénurie de carburant, votre absence est considérée comme une faute grave, du moins si votre employeur prouve que vous n’avez pas cherché une autre solution. Au contraire s’il est prouvé que vous n’aviez pas d’autres moyens pour venir, votre absence ne sera pas considérée comme fautive.

Le licenciement reste évidemment rare pour un problème de cet ordre, employé et employeur trouvent souvent des solutions comme par exemple le télétravail, des heures qui seront à rattraper ou l’employé qui pose un jour de repos. Dans le pire des cas, l’employeur peut se permettre une retenue sur salaire.

Quelle que soit la décision de votre employeur, vous pouvez la contester devant le Conseil des Prud’hommes, il s’agit de la 1ère étape, ensuite selon la décision vous pourrez vous rendre en cour de cassation. Il est bien évidemment conseillé de vous arranger ensemble cela évitera des procédures longues, coûteuses et désagréables.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !