Google Chrome : le navigateur gagne en rapidité avec les dernières mises à jour

Google vient d’annoncer que son navigateur chargera les pages 15 % plus vite sur Windows grâce à une technologie de Microsoft.

Google Chrome navigateurLa stabilité et la vitesse de Chrome ont contribué à faire de lui le navigateur le plus utilisé par les internautes, devant Safari, Internet Explorer et Firefox. Depuis l’arrivée de Windows 10, le navigateur Edge jouit d’une bonne image et commence à redorer le blason de Microsoft d’autant plus qu’Internet Explorer avait perdu de sa superbe au fil des années.

Les deux dernières mises à jour de Chrome ont mis un accent particulier sur la vitesse. Google vient de communiquer là-dessus en annonçant s’être servi de l’outil PGO (Profile-guided optimization) mis à disposition des développeurs par Microsoft. Celui-ci lui a permis d’accélérer différents aspects de son navigateur sur Windows.

Sur Google Chrome, les nouveaux onglets s’ouvrent désormais 14,8 % plus vite et 5,9 % plus vite pour les nouvelles pages. Le temps de lancement du navigateur s’accélère lui de 16,8 %. Quant au  temps de chargement des pages, il bénéficie également de cette amélioration avec une accélération de 6%. Globalement, Chrome est parvenu à un gain de performance de l’ordre de 15 %.

L’outil PGO de Microsoft permet une meilleure gestion des ressources « mémoire » et « processeur » en traitant plus rapidement les fonctions les plus utilisées.

« Chrome est un projet logiciel énorme qui contient plus d’un million de fonctions dans son code source », explique Sébastien Marchand, développeur chez Google. « Mais toutes les fonctions ne sont pas égales – certaines sont invoquées fréquemment, tandis que d’autres sont rarement utilisées. PGO utilise les données de l’environnement d’exécution pour déterminer quelles fonctions sont les plus communes pour guider l’optimisation », conclut-il.

Depuis Chrome 53, ces améliorations ont donc commencé à être implémentées. Toutefois, la technologie PGO existait depuis bien longtemps et on se demande pourquoi c’est maintenant que Google s’en sert. Cela pourrait s’expliquer par l’arrivée de Edge.

Le nouveau navigateur natif de Microsoft qui a fait ses débuts avec Windows 10 est en tout point meilleur à Internet Explorer et est apprécié par beaucoup d’internautes, même si sa part de marché (5,16 % actuellement) peine à vraiment décoller. Google Chrome qui garde une confortable avance avec 52 % de parts de marché n’a pas de quoi s’inquiéter dans l’immédiat, mais mieux vaut corriger les lacunes dès maintenant.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !