Gels hydroalcooliques : trop fréquemment utilisés ils pourraient être dangereux pour la santé

Quand l’idée a été lancée après plusieurs épidémies de grippe saisonnières ces dernières années, nous avons été nombreux à la trouver bonne et à nous procurer en grande surface ou en pharmacie un petit flacon de gel hydroalcoolique à l’utiliser dès lors que nous n’avions pas d’eau et de savon à portée demain.

Pourtant, selon certaines études, il se pourrait que ce type de gel, de même que les savons antibactériens, ne soit pas plus efficace qu’un savon classique. Utilisé en trop grande quantité, il pourrait même être mauvais pour la santé.

gels hydroalcoolique

crédit : fotolia

Votre enfant tombe et au lieu d’utiliser des lingettes mauvaises pour l’environnement, vous choisissez de lui mettre une noix de gel hydroalcoolique dans les mains. Vous devez partir et plutôt que de perdre 5 minutes à vous laver les mains, vous montez dans votre voiture et utilisez là encore votre bouteille de gel… les situations d’utilisation de ce produit sont nombreuses.

Vendu pour constituer une véritable arme contre des bactéries courantes mais potentiellement dangereuses telles que la salmonelle, la bactérie E.coli ou les staphylocoques dorés, les gel hydroalcooliques et autres savons antibactériens ont le vent en poupe chez tous les accros de l’hygiène partout, tout le temps.

Une récente étude menée par l’Université de Séoul vient pourtant de démontrer que ce type de produit ne serait pas plus efficace qu’un savon ordinaire utilisé correctement, pire il pourrait être dangereux.

Après que des tests aient été réalisés sur des mains recouvertes d’une vingtaine de bactéries différentes puis lavées au savon antibactérien, aucune différence notable n’a pu être relevée en ce qui concerne leur état de propreté.

« Il n’y a aucune différence significative entre les effets bactéricides d’un savon ordinaire et ceux d’un savon antibactérien dans la vie quotidienne. »

Une autre étude publiée dans le journal plos met en lumière que les gels hydroalcooliques pourraient être de sérieux perturbateurs endocriniens en laissant pénétrer le Bisphénol A, avec lequel nous sommes encore régulièrement en contact, plus facilement à travers la peau ce qui aurait pour conséquence de favoriser une dégradation du sperme, des fausses couches, l’obésité et même l’apparition de certains cancers.

Pour faire simple n’oubliez pas que se laver les mains c’est avant tout utiliser de l’eau et du savon, bien frotter les ongles, les poignets et entre les doigts et surtout bien se sécher les mains à la fin.

La vidéo ci-dessous (vous pouvez activer les sous-titres en français) explique en détails les effets indésirables des gels hydralcooliques.

https://www.youtube.com/watch?t=95&v=NZ6RldO-SvE


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !