Game of Thrones : Georges RR Martin vous offre une découverte de Westeros 100 ans avant la série

Game of Thrones se déroule entre deux continents Essos et Westeros. Mais alors que la série débute en pleine guerre de pouvoir avez-vous déjà imaginé ce qui a pu exister bien avant Jon Snow et Daenerys Targaryen ?

L’auteur de la saga le fait pour vous en publiant un livre A Knight of the Seven Kingdoms (Le Chevalier des 7 Royaumes) dont l’histoire prend place 100 ans avant le début de la série télévisée.

george rr martin

Crédit : Frazer Harrison/Getty Image

Pour mieux comprendre, le livre regroupe trois romans à savoir The Hedge Knight, The Sworn Sword et The Mystery Knight dont le déroulement relate la vie du Chevalier Duncan le Grand dit « Dunk » et de son écuyer nommé « Egg », à travers les 7 royaumes.

westeros essos

Dans la mesure où le livre forme un parfait prequel à la série, il est intéressant de noter que l’écuyer, le jeune Egg pour nom Aegon Targaryen et qu’il est (ou deviendra) le grand-père de Daenerys.

Mais à cette époque la famille Targaryen est sur le trône. Alors, si le jeune Egg doit par la suite devenir le chef du royaume, pourquoi être au service d’un chevalier ? Pourquoi passer sa vie à servir Sir Duncan ?

Alors que de grandes destinées s’ouvrent devant eux, les ennemis et les combats ne manqueront pas non plus de parsemer leur chemin entre les 7 royaumes de Westeros ; le Nord, le Conflans (incluant les Îles de fer), le Val, les Terres de l’Ouest, les Terres de l’Orage, le Bief et Dorne.

Un livre précieux

Non seulement ce livre pourra vous apprendre beaucoup de chose sur l’histoire des personnages et du monde de Game of Thrones avant que cela ne devienne une des séries les plus chères du monde, mais en plus, cet exemplaire renferme de nombreuses illustrations réalisées par Gary Gianni.

Auteur de bandes dessinées Américain, l’artiste a reçu pour son travail, le prix Eisner en 1997.

a knight of the seven kingdoms

a knight of the seven kingdoms gary gianni

garry gianni


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !