Fausses réductions sur internet : un cas dénoncé chez Cdiscount

Les réductions sont l’une des armes commerciales les plus en vogue sur les sites e-commerce. Mais beaucoup parmi elles sont en fait trompeuses.

cdiscount

L’UFC-Que Choisir monte une nouvelle fois au créneau pour attirer l’attention sur les fausses ristournes qui pullulent sur le net, et elle y va avec un exemple précis qui n’est pas des moindres. Le grand Cdiscount a en effet été pointé du doigt.

Sur le site, le prix affiché de la carte Playstation Store est de 50 euros au lieu de 77 euros. Pourtant, le prix normal est bel et bien de 50 €. Pour le consommateur, cela ressemble à une aubaine. 50 € au lieu de 77 €, c’est 35 % de réduction et 27 € d’économie.

Le prix normal chez la concurrence

Les cartes Playstation Store chez la concurrence, notamment Amazon, Fnac ou Micromania sont vendues 50 € sans promotion. Il faut également préciser que ce type de carte Playstation Network permet de créditer son porte-monnaie virtuel Playstation du montant indiqué sur la carte. Une carte de 50 € donne ainsi droit à un crédit du même montant sur la plateforme.

Alors, comment expliquer un tel prix de référence ?

D’après l’explication de Cdiscount, rapporté par l’UFC-Que Choisir, « le prix de 77 € correspondrait au « prix moyen pratiqué par les vendeurs de la marketplace de Cdiscount ». En effet, un tour rapide du site permet de remarquer que certains marchands appliquent des prix largement au-dessus de la normale, parfois au-delà de 80 €.

Un de ces marchants s’est expliqué sur de tels écarts : « Nos prix de vente sont calculés à partir de nos prix d’achat, auxquels nous ajoutons notre marge, les frais de port et les frais prélevés par la marketplace ».

Si Cdiscount peut se permettre un tel affichage, c’est parce que la définition des prix de référence n’est pas très précise. Celui-ci est « déterminé par l’annonceur », indique sans plus de précision un arrêté ministériel du 11 mars 2015.

Résultat, plusieurs sites gonflent artificiellement les prix de référence pour afficher des réductions plus importantes. L’information n’est pas un scoop, puisque cette pratique avait déjà été dénoncée par la même association il y a quelques mois. Elle avait en effet publié une enquête qui révélait à quel point la pratique est courante.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !