Fast-food : Des traces de matière fécale dans les glaçons chez KFC face à la tête de poulet frit chez Quick

Alors qu’une tête de poulet frit était retrouvée hier dans une boite de Chicken Wings vendu par un restaurant Quick du côté de Montpellier, ce sont aujourd’hui des traces de matière fécale qui font leur apparition sur les glaçons d’un KFC anglais.

kfc

crédits : wikipédia

KFC ouvre une enquête suite à la découverte de traces de matière fécale dans ses glaçons

Si le hasard ne fait pas cette fois partie de l’équation, la découverte n’en est pas moins écœurante. Après étude d’un lot de glaçons prélevé dans un restaurant KFC de Birmingham, une importante quantité de traces de matière fécale a pu être observée dans la glace. 

Le Dr Margarita Gomez Escalada de l’université de Leeds Beckett, dirigeait à ce moment une grande campagne d’investigation autour des normes d’hygiène appliquées par plusieurs grandes enseignes de restauration et réalisée pour l’émission Rip Off Britain de la BBC.

« La présence de coliformes fécaux suggère qu’il y a contamination fécale soit dans l’eau qui a fait les glaçons soit directement sur la glace elle-même, ce qui augmente le risque de tomber malade en la consommant. (…) Ces substances sont probablement arrivées là à la suite d’une manipulation. Donc, quelqu’un aurait touché les glaçons sans avoir les mains particulièrement propres. »

matieres fecales kfc

Sans attendre, la chaîne de restauration rapide KFC a ordonné une enquête afin d’en apprendre plus sur ces traces et s’est déclarée « littéralement horrifiée » par la nouvelle. La direction a également indiqué qu’une procédure de révision des normes d’hygiène et de nettoyage concernant les employés avait été immédiatement lancée.

Les « coliformes fécaux » ou « coliformes thermotolérants » regroupent notamment la bactérie « Escherichia coli » qui représente 80 à 90% des coliformes détectés.

Si la plupart des infections qui résultent de la découverte de cette bactérie courante chez l’être humain ne sont pas graves, elle peut tout de même entraîner l’apparition de gastro-entérites, d’infections urinaires et parfois de méningites.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !