Fâché contre Donald Trump, Arnold Schwarzenegger aurait voulu lui « éclater la tête contre une table »

C’est une certitude. Arnold Schwarzenegger et Donald Trump ne risquent pas de passer leurs prochaines vacances ensemble…

Les frasques du 45e président des États-Unis ne cessent de susciter des inquiétudes de toutes parts, mais elles ont aussi le mérite « du spectacle », pas toujours dénué d’humour. Il a fait des réseaux sociaux un pilier de sa communication et c’est justement par ce canal qu’une passe d’armes houleuse se déroule depuis plusieurs jours entre lui et Arnold Schwarzenegger.

Si de nombreux acteurs et personnages du monde du divertissement américain ont multiplié les attaques contre Donald Trump ces dernières semaines, l’ancien interprète du cyborg T-800 dans « Terminator » n’est pas en reste. Les piques sont montés d’un cran ces derniers jours. La genèse de l’histoire remonte à octobre 2016, quand Arnold Schwarzenegger, qui est aussi une figure politique du parti des républicains a publié un long message dans lequel il refusait d’apporter son soutien à Donald Trump.

Quelques jours plus tard, l’acteur a repris (sous sa propre insistance) l’ancien rôle de Trump dans l’émission de télé-réalité The Celebrity Apprentice.  Alors que les audiences n’étaient pas à leur paroxysme, Donald Trump n’a pas manqué de lancer sa première salve à trois semaines de son investiture :

“Wow, les audiences d’Arnold Schwarzenegger se sont faites ‘engloutir’ (ou détruire) par celle du roi des audiences, DJT (Donald John Trump). Quelle déception…”.

À ce tweet, l’acteur a immédiatement répondu : “Je te souhaite bonne chance et j’espère que tu travailleras pour TOUS les Américains avec autant de pugnacité que tu as travaillé à ton audimat”.

Les choses auraient pu s’arrêter là. Seulement, Donald Trump est revenu à la charge il y a une semaine, lors du “petit-déjeuner national de prière”, un rituel national qui se déroule chaque année à Washington et qui rassemble les élus républicains comme les démocrates. Au pupitre, le président a encore réservé une pique à l’acteur :

 “Ils ont embauché une star de cinéma, Arnold Schwarzenegger, pour me remplacer. Et nous avons vu ce que ça a donné, une chute vertigineuse des audiences, des audiences que nous avons mis si longtemps à construire, un désastre total. Alors, je veux juste prier pour Arnold et pour ses audiences.”

Quelques heures plus tard, la réponse d’Arnold Schwarzenegger est venue dans une vidéo publiée sur Twitter et Instagram :

“Donald, j’ai une super idée : pourquoi on n’échangerait pas nos postes? Puisque tu es si bon en audimat, tu reprends ton job à la télé et je prends ta place, comme ça les gens pourront de nouveau bien dormir la nuit !”.

Bien qu’ils semblent assez houleux, les échanges sont tout de même dénués de toute animosité et ne manquent pas d’humour. Le dernier épisode en date vient d’une interview accordée par Arnold Schwarzenegger au magazine Men’s Journal et qui paraîtra dans le numéro de mars prochain. Dans un extrait que vient de publier le magazine, l’acteur a confié sa réaction après l’un des commentaires de Donald Trump il y a quelques semaines :

« J’ai appelé mon assistant et je lui ai dit : je crois qu’en fait on devrait demander un rendez-vous, et retourner à New York. Et lui éclater la tête contre une table », a-t-il plaisanté.

Le feuilleton n’est peut-être pas encore fini. À suivre…


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !