Facebook publie d’anciennes photos de certains utilisateurs sans leur consentement

Si ces derniers jours vous avez vu d’anciens posts ou photos réapparaître dans « votre flux d’actualités » sur Facebook, vous n’est pas seul (e) dans ce cas. Plusieurs utilisateurs s’en plaignent.

Depuis quelques mois, Facebook a intégré une fonctionnalité permettant aux utilisateurs de republier des statuts ou photos mis en ligne les années précédentes. Cette possibilité est assez intéressante dans la mesure où l’on peut se remettre dans le contexte d’événements ou de situations passés, tout en ayant la possibilité de partager ces souvenirs à souhait. Ce dernier détail a toute son importance dans la mesure où aucun post ne réapparaît dans votre fil d’actualité si vous ne choisissez pas de le partager.

Cependant, des utilisateurs ont remarqué depuis quelques jours que d’anciens statuts de 2016 réapparaissaient à nouveau dans leur fil d’actualité, avec une nouvelle date de publication, sans qu’ils ne sachent comment cela a pu se produire, puisqu’ils ne les ont pas publiés eux-mêmes.

Un bug lié à l’outil « Rétrospective 2016 »

La firme de Mark Zuckerberg a très vite réagi face aux plaintes qui commençaient à se multiplier. Selon un responsable du réseau social, ce problème provient d’un bug que les équipes techniques essayent de résoudre.

Toutes les plaintes remontées sur les forums de Facebook parlent de la publication (à nouveau) de photos déjà postées récemment (en 2016). Ce détail permet de mettre en évidence la responsabilité éventuelle de l’outil « Rétrospective » qui est activé chaque décembre depuis quelques années. Cette fonction permet en effet aux utilisateurs de revivre leur année sous la forme d’un petit montage vidéo avec une musique de fond.

Un petit souci au niveau de ce service serait donc à la base des nombreuses publications réapparues dans le fil d’actualité de certains utilisateurs, et avec en plus une date de publication actualisée.

Ce n’est pas la première fois qu’un bug agite Facebook. Un peu plus tôt cette année, le réseau social annonçait implicitement la mort de ses utilisateurs pourtant bien vivants. La société avait dans la foulée présenté ses excuses pour cette « terrible erreur » provenant d’un problème technique qui a fini par être réglé.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !