Facebook : Mark Zuckerberg plancherait actuellement sur un bouton « J’aime pas »

Parce qu’il est parfois difficile de « liker » une information pour exprimer son sentiment sans laisser de commentaire, le fondateur du réseau social Facebook vient d’annoncer qu’il planchait actuellement avec ses équipes à une nouvelle fonctionnalité qui permettrait d’exprimer un « dislike », en clair, de ne pas aimer une publication.

facebook bouton dislike

Un ami annonce le décès de son chien sur son profil Facebook, vous n’avez pas le temps d’écrire ou vous ne savez pas quoi dire mais vous voulez tout de même lui faire savoir que vous avez vu sa publication ; vous voilà obligé de « liker » le décès du toutou. Voilà plusieurs années déjà que Mark Zuckerberg est conscient de l’expression limitée qu’offre son pouce en l’air.

Le souci s’est encore posé très récemment et à très grande échelle avec le drame des migrants. Des milliers d’articles et de photos ont été partagés affichant des réfugiés en difficultés ou le petit Aylan décédé sur une plage turque. De tels post ont récolté des milliers de « like » inappropriés.

Avec un bouton « dislike » ou « j’aime pas », le fondateur de Facebook souhaite offrir à chacun la possibilité d’exprimer son empathie et assure qu’il ne pense pas à un moyen de critique en puissance. Par cette précision, Mark Zuckerberg expliquait hier qu’il ne souhaitait pas voir son réseau social devenir une sorte de Reddit ou les statuts seraient soumis à un concours de pouces levés ou baissés.

Mais pour le moment, à part celle de l’intention aucune information n’a filtré. Impossible de dire si ce nouveau mode d’expression se traduira par un seul ou plusieurs boutons, s’il s’agira de ne pas aimer, d’exprimer un mécontentement ou de se désolidariser d’une nouvelle, ni même encore si la fonction verra effectivement le jour.

Seuls les prochains mois nous le dirons car n’oublions pas que le réseau social qui revendique son milliard d’utilisateur est toujours très prudent lorsqu’il s’agit d’opérer le moindre changement dans ses habitudes comme récemment avec la modification de ses icones.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !