Les extraterrestres existent-ils réellement ? Oui d’après des scientifiques américains

Sommes-nous seuls dans l’univers ? C’est une question que la plupart d’entre nous se sont déjà posée. Les films de science-fiction et le phénomène des OVNIs arriveraient presque à nous en convaincre, mais pour beaucoup, cela reste strictement dans le domaine de l’imaginaire.

Et puis, il y a les défenseurs de la théorie du complot qui pensent que nos gouvernements sont en contact avec les extraterrestres, mais nous le cachent. Les spéculations autour de la fameuse zone 51, vous connaissez ?

extraterrestres existance

Existent ou existent pas ? La réponse à cette question demeure un mystère, mais les scientifiques n’ont jamais cessé d’essayer de comprendre. Adam Franck et Woodruff Sullivan, deux chercheurs américains dans les domaines de la physique et de l’astronomie ont récemment publié leur point de vue dans la revue Astrology.

Ils apportent une preuve mathématique que nous avons eu et continuons d’avoir des voisins dans l’univers. Selon leurs calculs, la probabilité que nous soyons la seule espèce intelligente du cosmos ne serait que d’une sur dix milliards de billions, soit le chiffre 1, suivi de 22 zéros.

Les deux chercheurs se sont basés sur une fameuse équation nommée Drake, du nom du Dr. Frank Drake qui l’a introduit en 1961. Cette dernière a été remise au goût du jour et combinée avec les dernières données capturées par les satellites de la NASA.

equation drake extraterrestres

Leurs résultats indiquent donc une probabilité quasi-nulle que les humains soient la seule espèce évoluée existant dans l’univers. Toutefois, si les mathématiques semblent confirmer l’existence de plusieurs vies extraterrestres, on se pose toujours la question de savoir où se trouvent les traces palpables permettant de le confirmer.

Depuis toujours, les scientifiques développent divers technologies pour essayer d’entrer en contact avec les civilisations extraterrestres. Mais pour le moment, aucun résultat probant n’a pu être obtenu, ou du moins à la connaissance du grand public.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !