L’excès de crème solaire pourrait nuire gravement aux spermatozoïdes

À l’approche de la saison estivale et alors que certaines régions seront bientôt amenées à l’utiliser, la crème solaire se retrouve une nouvelle fois au coeur d’une controverse pointant d’éventuels effets nocifs sur la santé.

Selon des résultats de recherche danois, il se pourrait que les filtres à UV des crèmes solaires nuisent gravement aux spermatozoïdes.

creme solaire infertilite

Près d’une crème solaire sur 2 nocive

Alors que de plus en plus de cas d’infertilité inexpliquée sont diagnostiqués chaque année, des chercheurs de l’Université de Copenhague ont souhaité en savoir plus quant aux effets secondaires que pouvait avoir les crèmes solaires sur la fertilité masculine.

Après avoir placé des spermatozoïdes sains dans un environnement semblable à celui des trompes de Fallope où a naturellement lieu la fécondation, les scientifiques ont observés les effets de 29 des 31 filtres UV actuellement autorisés aux États-Unis sur les cellules en partie chargées de la reproduction humaine.

Sur 29 substances passées au crible, 13 montrent des effets directs sur les gamètes masculines à savoir une modification des signaux du calcium ainsi qu’un effet semblable à celui de la progestérone. Selon les conclusions de l’étude :

« Ces effets sont apparus à de très faibles doses, bien en deçà des niveaux de filtres à UV retrouvés dans l’organisme des personnes après une application de crème sur tout le corps. Ils sont préoccupants et pourraient expliquer en partie pourquoi l’infertilité inexpliquée est tellement répandue. »

D’après eux, il serait nécessaire de mener rapidement d’autres études plus poussées afin d’examiner de plus près les effets des filtres sur la fertilité et ce avant de leur donner l’autorisation de mise sur le marché ».

Alors que 185 produits cosmétiques et 88% des produits d’hygiène destinés à bébé ont récemment été mis en cause pour la présence de perturbateurs endocriniens et de substances allergisantes entrant dans leurs compositions, on peut se demander quels sont encore les articles que nous pouvons utiliser en toute sécurité.

Si les crèmes censées protéger la peau contre le soleil se révèlent augmenter le risque d’infertilité chez l’homme, qu’en est-il chez l’enfant que l’on badigeonne généreusement ?


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !