Euro Millions : Elle croit avoir touché le jackpot et dilapide son argent

Il y a des jours comme ça où l’on ferait mieux d’y regarder à deux fois avant de mettre le nez dehors. C’est le cas de cette mère de famille du Doubs qui en quelques jours seulement a dépensé des milliers d’Euros pensant avoir gagné à la loterie.

shopping

De la prison avec sursis et l’obligation de payer ses dépenses

Alors qu’elle pensait que le moment était venu pour elle de profiter de la vie et que la providence lui avait permis de gagner une somme importante à l’Euro Millions, la déception fut encore plus dure quand une femme, originaire de Besançon s’est rendue compte de sa confusion.

La méprise remonte à deux ans environ quand, entre fin Février et début Mars 2014 la quarantenaire se met à réaliser des achats sans compter de vêtements, de parfums et d’autres accessoires avec la certitude d’avoir remporter un gain à la Française des Jeux. Heureuse et certaine de son fait, la mère de famille ne se cache pas et annonce la bonne nouvelle autour d’elle, auprès de ses proches comme des commerçants des villes alentours à savoir Morteau, Villers-le-Lac et Fins …

Jusqu’à ce que son conjoint, inquiet de n’avoir toujours aucune nouvelle de la FDJ retrouve le ticket et s’aperçoive de la méprise de sa compagne qui, en réalité n’avait pas les bons numéros mais avait déjà dépensé plus de 4 000€ !

Prise de panique la Bisontine affirme alors que son sac à main lui a été volé et va même jusqu’à le faire brûler espérant encore un dénouement heureux à son histoire. Mais c’est trop tard, l’erreur est commise. Une erreur reconnue et jugée par le Tribunal de Besançon qui l’a condamnée à 4 mois de prison avec sursis assortis d’une mise à l’épreuve et d’une obligation de travailler afin de rembourser chacune des victimes lésées par ses achats inconsidérés.

Certains propriétaires des boutiques concernées avaient d’ores et déjà tenté de contactée l’accusée qui les avait tous soigneusement éviter. Comme quoi, en matière de gain il vaut mieux s’y reprendre et vérifier à deux fois.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !