Cet homme est champion du monde de Scrabble francophone alors qu’il ne sait pas parler français

Nigel Richards vient tout juste de décrocher le titre de champion du monde de Scrabble francophone. Vous me direz, quel expert en langue de Molière ! Eh bien non, le joueur Néo-Zélandais ne parle pas un mot de français.

nigel richards champion monde scrabble

Cette homme à la barbe impressionnante possède d’autres qualités pour le moins étonnantes.

Tout d’abord, il est plusieurs fois champion du monde de Scrabble, ce qui, même si vous n’êtes pas un adepte du jeu, est déjà relativement hors du commun. Ensuite, il vient de remporter une nouvelle fois le titre mais cette fois-ci dans sa version francophone, pas mal pour un Néo-zélandais.

Mais petite précision, l’homme ne parle pas un mot de notre belle langue française. Son secret ? Nigel avoue avoir appris par cœur tous les tirages et toutes les combinaisons possibles de lettre sans même en comprendre un seul mot.

Le 20 Juillet dernier à Louvain-la-Neuve en Belgique se tenait donc le championnat du monde de Scrabble francophone un contre un, la finale opposant Nigel Richards et le Gabonais Schélik Rekawe.

Lorsque ce dernier pose le mot « furetées », son adversaire a la précision de rappeler aux juge que le verbe fureter est intransitif, c’est à dire qu’il n’accepte pas de complément d’objet direct et donc pas d’accord en genre et en nombre (un peu de grammaire ne fait de mal à personne).

Il en profite pour renchérir avec « buquée » (qui veut dire frapper mais uniquement à une porte), bloque la place convoitée par son adversaire sur la grille, place sa lettre « q » et remporte ainsi la partie.

Seriez-vous capable ne serait-ce que de faire une partie de Scrabble en Néo-zélandais ?


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !