Une « étoile de la mort » a été observée pour la première fois !

Des astronomes ont eu tout récemment l’immense chance d’observer l’espace au bon moment et au bon endroit. En effet, les astrophysiciens du Centre d’astrophysique Harvard-Smithsonian ont été les témoins d’une « étoile de la mort », un phénomène observé pour la toute première fois par l’Homme.

Par « étoile de la mort », nom qui lui est attribué en référence à Star Wars, il faut entendre la collision d’une étoile avec une planète, donnant lieu alors à une explosion cosmique phénoménale.

colission planète

Un phénomène vu pour la première fois dans l’histoire de l’humanité

Andrew Vanderburg et son équipe d’astrophysiciens ont rapporté, dans la revue scientifique anglaise Nature, avoir observé la première « étoile de la mort » de l’histoire de l’astrophysique. Une observation fortuite, due au hasard alors qu’ils épiaient le ciel à l’aide du télescope Kepler. Et c’est en réalité en tentant de repérer des exo-planètes dans cette région de l’espace que cette exceptionnelle coïncidence a eu lieu.

Ce phénomène s’est déroulé à une distance d’environ 570 années-lumière de notre planète, plus précisément au sein de la constellation de la Vierge. La collision interstellaire examinée a été causée par ce qu’on appelle une « naine blanche », qui est le dernier état d’une étoile. Celle-ci a aspiré et désagrégé une planète tellurique, de la même catégorie que la Terre.

Selon l’astrophysicien Vanderburg, il s’agit d’une preuve tangible de la désintégration des planètes telluriques par une étoile en fin de vie. On a d’ailleurs là très certainement un aperçu du sort qui est réservé à la Terre dans 5 milliards d’années, lorsque le soleil deviendra une « géante rouge », c’est-à-dire au moment où il aura consommé tout son hydrogène et qu’il se mettra à gonfler jusqu’à s’effondrer sur lui-même, pour devenir une « naine blanche ».

Conclusion, l’univers est à n’en point douter bien plus hostile qu’il n’y parait lorsqu’on regarde de nos yeux émerveillés le ciel nocturne étoilé.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !