Équipe de France : Benzema de retour cette année ? Deschamps laisse la porte ouverte

Après une année 2016 blanche en Équipe de France pour Karim Benzema, 2017 sera-t-il l’année de la rédemption ? Deschamps se dit « pas catégorique » sur son éventuel retour.

Entre l’attaquant madrilène et Didier Deschamps, ce n’est pas vraiment une histoire d’amour, même si le sélectionneur vient à nouveau d’affirmer que ses choix ne sont motivés par rien d’autre que le pragmatisme. Écarté des Bleus depuis octobre 2015, le retour de Benzema en sélection nationale revient souvent au cœur des débats, mais depuis un certain temps, ses fans sont de moins en moins optimistes.

Malgré les tourments liés à l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena et un Euro raté l’été dernier, l’international français reste sélectionnable. Il n’a toutefois pas l’air de rentrer dans les plans de Didier Deschamps qui ne juge toujours pas opportun de le rappeler en équipe de France. Doit-on vraiment considérer qu’entre Benzema et les Bleus, c’est fini ?

Interrogé à ce propos par L’Équipe qui vient de le désigner comme l’homme le plus influent du football Français, Didier Deschamps a tenu à rappeler qu’il n’est pas catégorique quant à un retour ou non de l’attaquant en sélection, ce qui laisse entendre que la porte n’est pas complètement fermée. “Complètement”, car il faut le dire, l’espoir reste vraisemblablement mince.

“Je n’ai pas à avoir de position catégorique ou définitive. À chaque fois, je fais des choix par rapport à la situation, au contexte. Après, qu’ils soient populaires ou pas, je les assume”

Revenant par ailleurs sur les propos du joueur qui l’avait accusé d’avoir “cédé sous la pression d’une partie raciste de la France” suite à sa non-sélection pour l’Euro 2016, Deschamps a commenté ceci :

“D’autres joueurs ont pu tenir des propos désagréables à mon endroit et ça ne m’a pas empêché de les reprendre en équipe de France”

Et pour finir, il a une nouvelle fois rappelée que c’est l’intérêt de l’Équipe de France qui motive à chaque fois ses choix :

“Je prends des décisions après avoir pesé le pour et le contre, et en me demandant uniquement si elles vont dans l’intérêt de l’équipe de France. Personne n’est au-dessus de l’équipe de France. Je ne parle pas seulement de Karim. L’équipe de France sera toujours au-dessus de tout”.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !