Une employée licenciée pour une affaire de « vol de parapluie »

À Bourg-en-Bresse, près de Lyon, une employée de l'Office public de l'habitat de l'Ain a été licenciée pour une banale histoire de parapluie.

parapluieCette affaire s’est déroulée il y a quatre ans, mais vient d’être divulguée par Le Monde.

Le 22 avril 2012, par un temps d’averse, l’employée nommée Brigitte (nom modifié) trouve un parapluie abimé qui traînait dans le hall situé à l’entrée de son entreprise. Le croyant abandonné, elle l’emporte.

Une fois rentrée, elle jette le parapluie qui se révèle être en mauvais état et inutilisable. Mais ce qu’elle ignore, c’est qu’il appartient à une collègue d’un autre site qui s’est plainte du vol de son parapluie.

Après le visionnage de la vidéosurveillance qui a filmé la scène, le patron de l’Office convoque Brigitte pour un entretien préalable au licenciement, assorti d’une mise à pied pour cause d’« appropriation de bien d’autrui ».

Dans une lettre adressée à son employeur, l’employée reconnaît les faits et propose de racheter un parapluie à sa collègue. Mais cette lettre est restée sans effet. Elle est licenciée le 16 mai 2012 pour faute grave.

Après un premier jugement, la salariée saisit la cour d’appel de Lyon qui a estimé en février 2015 que la sanction était « disproportionnée à la faute commise », même si « le vol est caractérisé » et « la faute avérée ».

L’employeur a alors décidé d’aller jusqu’à la cour de cassation pour faire valider le licenciement. Malheureusement pour lui, la décision de la cour d’appel a été confirmée par la cour de cassation le 13 juillet 2016.

Mais pour Brigitte, la colère n’est pas retombée. « Je ne suis pas une voleuse, souligne-t-elle. Cette affaire m’a bouffé plus de quatre ans de ma vie, m’a rendue malade. Je n’ai jamais retrouvé de CDI .»


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !