Écologie : Découvrez les toilettes sans eau de Bill Gates

Nous vous en parlions pas plus tard qu’hier, les toilettes, ces endroits parfois très drôles représentent une invention très utile et confortable de notre monde moderne.

Toutefois, leur fonctionnement pourrait être amélioré puisque chaque chasse d’eau gaspille plusieurs litres d’eau potable pour évacuer nos besoins quotidiens. À travers leur fondation, Bill et Melinda Gates planchent depuis plusieurs années sur une technique qui permettrait même de s’en passer.

toilettes fondation bill gates

Des sanitaires sans eau pour moins de 5 centimes de dollar d’entretient chaque jour

Alors que 2.4 milliards de personnes à travers le monde n’ont toujours pas accès à des conditions d’hygiène sanitaire satisfaisantes et que l’eau potable tend à devenir une denrée de plus en plus rare et donc précieuse, il est urgent de renouveler tous les concepts et objets de notre quotidien qui la gaspille ne serait-ce qu’un peu.

C’est à partir de ce constat que les membres de la fondation de Bill et Malinda Gates se sont mis à travailler sur un projet de toilettes propres et écologiques il y a cinq ans de cela.

La recherche a semble t-il porté ses fruits puisque avec le concours de l’université anglaise de Cranfield, un premier modèle de ces WC nouvelle génération vient d’être mis au point.

The Nano Membrane, c’est son nom, a nécessité un financement de 710 000 dollars de la part de la fondation et le travail acharné d’une équipe complète dirigée par Alison Parker chargée de conférence en eau et assainissement à l’Institut des sciences de l’eau de Cranfield.

En effet, le fonctionnement de la machine est plutôt compliqué. Dans un premier temps, les excréments sont retenus prisonniers par une trappe amovible fermée en permanence.

Une fois pleine, celle-ci est vidée automatiquement à l’aide d’une brosse qui va faire tomber son contenu dans le fond des toilettes ou les liquides seront séparés des solides.

Une nouvelle étape consiste par des nanomembranes, à séparer la vapeur d’eau et à la faire passer dans un tube à condensation qui la transformera alors en eau liquide. Cette eau est ensuite stockée dans le réservoir situé dans la marche devant les toilettes et peut servir pour arroser ou laver par terre.

Le reliquat, les substances solides autrement dit votre caca sera séché, puis stocké avant d’être récupéré par un technicien habilité chaque semaine.

Si le défit technique et financier est relevé, restent certains problèmes qu’il sera nécessaire de contourner, solutionner ou auxquels il faudra s’adapter.

D’abord, la maintenance hebdomadaire (pour vider l’appareil) empêchera son installation dans les zones très reculées et difficiles d’accès. Ensuite, le papier toilette représente toujours une pollution dont nous ne savons nous passer.

Selon Alison Parker The Nano Membrane pourrait un jour le brûler mais ce n’est pas encore pour tout de suite.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !