Ce dispositif révolutionnaire peut régénérer la peau des personnes brûlées

Véritable alternative à la chirurgie classique, ce dispositif permet de régénérer les peaux ayant subi un important traumatisme, grâce aux cellules souches du patient.

skingun
Il reste encore une importante marge de progrès dans le monde de la médecine régénératrice, même si ces dernières années, certaines découvertes ont permis de jeter les bases d’une avancée notable dans les années à venir. Plusieurs scientifiques s’activent dans ce domaine, et c’est le cas de ceux de la société américaine RenovCare.

Cette dernière développe une technologie révolutionnaire qui pourrait transformer la façon dont les brûlures graves et les traumatismes sont traités. Baptisé SkinGun, ce dispositif n’en est pas encore à son étape de commercialisation, toutefois les résultats des premiers tests sont prometteurs.

SkinGun est un dispositif médical se présentant sous la forme d’un spray électronique contenant une solution liquide obtenue à partir des cellules souches du patient à traiter. La technologie employée par RenovCare est la plus avancée dans ce domaine et est le résultat de près de dix années de recherche.

Le SkinGun fonctionne en pulvérisant légèrement les propres cellules souches du patient sur la surface de la brûlure, aidant celle-ci à se régénérer. Pour commencer, un petit échantillon de peau est prélevé sur le sujet afin d’extraire les cellules souches nécessaires. Cette procédure dure quelques jours avant la phase d’application qui elle, nécessite environ 90 minutes. Le patient peut ensuite s’attendre à une guérison douce et rapide.

skingun-traitemet

Il s’agit d’une révolution offrant une alternative à la chirurgie classique de greffe de peau qui peut souvent causer de nombreuses complications et est également très lente à guérir. Les essais du SkinGun ont montré que les cellules pulvérisées sur la surface endommagée préservaient 97,3 % de viabilité (essentielle pour la régénération de la peau.

« Les résultats de l’étude clinique ont validé notre méthodologie, de l’isolement des kératinocytes à partir des échantillons cutanés à leur application uniforme et douce sans nuire à ces cellules puissantes et délicates », a déclaré Thomas Bold, premier responsable de RenocCare.

Ce traitement est actuellement utilisé pour aider les vétérans de l’armée américaine ayant souffert de brûlures extrêmes, mais il n’est pas disponible pour une utilisation dans les hôpitaux, chose qui devrait changer dans les mois ou années à venir, après un solide historique de traitements réussis.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !