Les détenteurs d’iPhone seraient plus sales que ceux d’Android

Les britanniques ne manquent pas de sens de l’humour. Après que des architectes anglais ont lancé une course aux dons plus qu’improbable pour construire Minas Tirith, c’est autour d’une étude farfelue d’essayer de montrer que les utilisateurs d’iPhone sont plus négligés, pour ne pas dire plus crasseux, que ceux d’Android.

La bataille entre Apple et Samsung continue donc de faire rage !

iphone

Les utilisateurs d’iPhone se laveraient moins bien les mains que ceux d’Android

On se demande encore et toujours pourquoi l’e-commerçant britannique Brighthouse a commandé cette étude. Car il faut bien dire qu’elle n’apporterait pas grand-chose à quelque stratégie marketing que ce soit.

A la lecture des résultats de cette étude, on peut tirer la conclusion hâtive et niaise que les utilisateurs d’iPhone ont un problème avec le savon. En effet, les iPhones et smartphones Android qui ont été soumis à l’analyse ont obtenu des scores d’hygiène vraiment disparates. Les appareils d’Apple seraient 50% plus sales que leurs analogues Android.

Alors que les choses soient claires, cette étude s’est basée sur l’analyse de la quantité disproportionnée de 38 téléphones (24 iPhones et 14 smartphones Android, tous modèles confondus). Autant dire que n’importe qui pourrait réaliser une telle étude. Qu’à cela ne tienne, les personnes en charge des analyses ont cru bon de s’appuyer sur un échantillon de produits aussi restreint.

Pour essayer de comprendre les résultats de cette étude, il faut d’abord saisir ce que peut bien être un score d’hygiène de 697 (indice moyen pour les Android, alors qu’il est de 3 060 pour les iPhones). Et à vrai dire, la seule indication que Brighthouse ait donnée, c’est qu’un « score d’hygiène de 100 est acceptable ». Bien malin celui qui déchiffrera la grande précision de cette déclaration claire comme de l’eau de roche.

La morale dans cette histoire, c’est qu’il faut imiter le personnel de Mcdo et se laver les mains toutes les heures.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !