Des substances toxiques retrouvées dans la majorité des couches pour bébé

Presque toutes les couches-culottes présenteraient des résidus de substances toxiques. C’est la conclusion d’une étude du magazine « 60 millions de consommateurs ».

La mise en garde fait suite à une enquête menée sur un échantillon de 12 marques parmi les plus populaires. Les couches commercialisées par 10 d’entre elles présenteraient des résidus de substances “à la toxicité suspectée ou avérée”.

À en croire les auteurs de l’enquête, les langes qui protègent les fesses des nourrissons contiennent des pesticides en faibles quantités. Ces substances incluent le glyphosate, des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et des dioxines. Rappelons que le glyphosate est l’un des principaux composants des herbicides. Le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) l’a récemment classé dans le rang des substances « cancérogène probable pour l’homme ».

En dehors des pesticides, 60 millions de consommateurs a également détecté la présence de composés organiques volatils (COV) comme le toluène ou le styrène. Ces derniers se trouvent dans neuf des 12 produits testés. Les COV sont pourtant reconnus comme des irritants et neurotoxiques. Le magazine reconnait cependant que les quantités retrouvées sont inférieures aux seuils réglementaires. Cela étant dit, ces limites sont fixées uniquement pour les cas d’inhalation. « Il n’y a pas aujourd’hui d’évaluation du risque pour le cas de couches appliquées directement sur la peau, toute la journée », a tenu à préciser Victoire N’Sondé, principale auteure de l’enquête.

Pour le magazine, le risque sanitaire de ces substances reste à déterminer de manière transparente. Il en appelle à la responsabilité des marques dont certaines proposent des modèles dits écologiques. Pourtant, « Carrefour Baby Eco Planet » qui se réclame de cette catégorie est loin d’être exempt de reproche. C’est également le cas de modèles conventionnels, dont « Pampers Baby Dry ». Avec « Carrefour Baby Eco Planet », ce sont les deux modèles affichant les plus mauvais résultats.

Les marques écologiques « Love & Green » et celle de Leclerc « Mots d’enfants » sont par contre les deux seules de l’étude à n’avoir révélé aucune présence de substance toxique. C’est la preuve selon 60 millions de consommateurs que c’est possible.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !