Dès 2045 nous pourrons devenir immortels en téléchargeant nos esprits dans des ordinateurs

À l’origine, il y a la conférence Global Futur 2045 de New York et Ray Kurzweil, créateur d’entreprises, auteur de plusieurs ouvrages sur l’intelligence artificielle et directeur de l’ingénierie chez Google depuis 2012.

D’après son discours, d’ici 30 ans nous serons en mesure de télécharger la totalité des données d’un cerveau dans un ordinateur et donc d’accéder à l’immortalité par la conscience.

immortalite de la conscience

Selon lui, nous pourrions être en mesure de stocker nos esprits dans un ordinateur aux alentours de 2045, et bien qu’il nous faille attendre 2100 pour nous procurer le corps robotisé nécessaire au mouvement, notre conscience pourrait d’ores et déjà devenir immortelle.

Immortalité, voilà un mot qui autorise tous les fantasmes et qui débride l’imagination de nombreux écrivains et scénaristes, mais pas seulement. Les scientifiques se penchent sur le sujet depuis déjà très longtemps et il semble qu’ils soient sur point de toucher du doigt leur but. Pourtant, on parle ici plutôt de singularité technologique dans la mesure où l’immortalité évoquée par Kurzweil n’est pas biologique mais supportée par la technologie.

Selon la loi de Moore, la puissance des ordinateurs double chaque 18 mois, si l’on ajoute à ça les avancées en matière de médecine (comme la possibilité de recouvrer l’audition pour un patient sourd) et la capacité que nous avons aujourd’hui de remplacer des membres entiers par leurs doubles robotisés, l’immortalité semble en effet à portée de main.

Conformément au concept de singularité technologique de Ray, en atteignant un point donné dans notre avancée technologique, nous devrions connaitre une croissance technologique de niveau supérieur. C’est ici que le concept d’intelligence artificielle, sujet de bien des ouvrages, entre en jeu.

Toujours en suivant la pensée de Ray Kurzweil, avec l’extension de notre durée de vie, nous devrions connaître ce qu’il nomme une « extension radicale de vie ». En effet, si l’on s’en réfère à l’histoire, la dernière progression de notre cortex frontal nous a offert le langage, l’art et la science. Quelle surprise nous réserve notre prochain bond en avant ?


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !