Pour déloger Messi du Barça, un club lui propose 100 millions d’euros par an 

Alors que le FC Barcelone est en négociations avec Messi pour le prolongement de son contrat, avec une importante revalorisation salariale à la clé, un club chinois serait prêt à lui offrir un salaire démentiel de 100 millions d’euros par an.

Les Chinois semblent déterminés à complètement dérégler le marché des transferts, poussant encore plus loin les limites de la folie des chiffres déjà caractéristique du monde du football. Cette semaine, nous apprenions que Carlos Tevez, l’attaquant argentin de Boca Junior s’était vu proposer un salaire de près de 40 millions d’euros par an pour rejoindre le club de Shanghai Shenhua, ce qui devrait faire de lui le joueur le mieux payé au monde.

Officiellement, ce titre revient actuellement à Lionel Messi, devant Cristiano Ronaldo. Mais depuis les révélations issues de l’affaire « Footaball Leaks » il y a quelques jours, nous avons a appris ce qui serait le salaire non officiel de l’ancien joueur parisien Ezequiel Lavezzi. Transféré l’hiver dernier dans le club chinois de Hebei China Fortune, il aurait réussi à négocier un salaire de 59,9 millions d’euros sur 23 mois, soit 2,3 millions d’euros par mois ou près de 28 millions d’euros par an.

Avec un tel salaire, Lavezzi serait officieusement le joueur le mieux payé au monde. Son club de Hebei China Fortune rêve maintenant de s’attacher les services de Lionel Messi et serait prêt à un gros coup de force pour y parvenir. Le joueur argentin se serait en effet vu proposer un contrat mirobolant de 500 millions d’euros sur 5 ans, soit 100 millions d’euros par an.

Le club barcelonais de son côté a récemment fait part de toute sa confiance pour faire prolonger sa star, alors que des rumeurs annonçaient ces deniers mois qu’il aurait des envies d’ailleurs. Pour l’inciter à rester, Barcelone serait en train de lui proposer un salaire revalorisé à 35 millions d’euros par an. C’est presque 3 fois moins que le jackpot chinois.

Si Messi venait à céder aux sirènes de l’Empire du Milieu, il pourrait bien quitter son club de toujours à la fin de son contrat en 2018, ou alors plus tôt si un montant de transfert tout aussi fou est mis sur la table. À presque 30 ans, il faut avouer que l’offre n’est pas mal du tout pour se préparer une belle retraite.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !