Découvrez une expérience hallucinatoire : se regarder dans les yeux pendant 10 min

Voilà tout à fait le type d’expérience que vous pouvez tentez à la maison avec votre partenaire ou encore mieux avec un ami. Regardez-vous les yeux dans les yeux pendant 10 minutes sans discontinuer et dites nous ce qui se passe.

experience yeux dans yeux

Dix minutes c’est assez long quand il s’agit de ne rien faire d’autre que de regarder quelqu’un droit dans les yeux. Pourtant c’est exactement l’expérience réalisée sur 40 volontaires par le psychologue italien Giovanni Caputo.

Prenez donc 40 personnes, divisez-les en deux groupes de 20 et placez un des deux groupes face à un mur à le regarder. Les autres seront groupés par paires et devront se faire face pendant 10 minutes tout en fixant la pupille de l’autre personne.

Le résultat, absolument rien ne se passe pour ceux qui regardent le mur, par contre du côté des « couples », hallucinations, déformation du visage regardé et perte de contact avec la réalité sont au programme. Selon le docteur Caputo, ces troubles pourraient s’expliquer par le fait que la pensée, qui suit son cours dans l’inconscient du cobaye, est brutalement ramenée au réel, par un clignement d’œil par exemple. Les songes se superposent alors avec la première chose qu’ils voient, soit ici le visage du binôme.

Sentiments exacerbés et confusion

Mandy Len Catron, professeure à  l’Université de Vancouver  tentait il y a quelques mois une expérience similaire ; se regarder dans le blanc des yeux pendant 4 minutes, puis se poser tour à tour 36 questions plutôt intimes. Elle décrit alors l’état d’émerveillement ressentit :

« Je me sentais dans un état d’émerveillement (state of wonder). […] De cet étrange émerveillement qu’on a quand on répète un mot encore et encore jusqu’à ce qu’il perde toute signification et devienne ce qu’il est vraiment : un assemblage de sons. »

Le résultat ici avait été que Mandy et son partenaire étaient tombés amoureux l’un de l’autre, étrange non ?

Si aucun des cobayes n’a avoué être tombé amoureux de son partenaire de regard, Giovanni Caputo estime que l’expérience pourrait être révélatrice menée sur des personne atteintes de schizophrénie, de troubles de la dissociation ou d’hallucinations.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !