Un dangereux virus baptisé Eko se répand via Facebook Messenger

Depuis quelques jours, un cheval de Troie nommé Eko se propage sur Facebook Messenger. Mais vous pouvez éviter le piège.

facebook

La terreur, on la vit partout, et elle est aussi numérique. Depuis quelques jours, un virus dangereux circule via Facebook Messenger. L’hameçon utilisé est bien ficelé pour piéger le maximum d’internautes.

La technique employée pour rependre le virus est plutôt classique, à quelques finesses près. Les internautes reçoivent un message semblant émaner d’amis et sont invités à visionner une vidéo qui a tout pour inciter au clic. Le lien redirige automatiquement vers une page où cette vidéo est censée être jouée. Le piège, c’est que votre navigateur manquera certains composants nécessaires au fonctionnement du lecteur en ligne. Vous serez donc invité à installer un plugin ou à effectuer une certaine mise à jour logiciel sur votre ordinateur.

N’importe qui pourrait mordre à l’hameçon dans la mesure où ce genre de mise à jour n’est pas rare. En effet, certains lecteurs vidéo nécessitent effectivement des composants qui manquent parfois sur le navigateur des internautes, et ces derniers sont invités à les télécharger. Seulement, dans ce cas précis, il s’agit d’un canular visant à infecter votre appareil d’un virus.

Avertissement du ministère de l’Intérieur

Eko a pris une telle ampleur que même le ministère de l’Intérieur a posté hier un message sur sa page Facebook, appelant les utilisateurs à la vigilance :

eko-du-ministere-de-linterieur

Il est donc plutôt facile d’éviter ce genre de piège. Il ne s’agit pas de céder à la paranoïa et de rester retissant à ce qui peut être partagé sur le réseau social. Un peu de vigilance permet toujours de détecter ce qui peut être suspect. Et surtout, il faut faire attention à chaque fois qu’un site vous demande d’installer quoi que ce soit.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !