Les compteurs Linky ne sont pas plus nocifs qu’un téléviseur

Alors qu’une polémique était née propos de la nocivité des futurs compteurs Linky pour la santé, un rapport de l’Agence nationale des fréquences indique que leurs niveaux d’émissions électromagnétiques ne sont pas dangereux et sont comparables à ceux d’autres appareils du quotidien.

linky compteur

Les compteurs Linky dits « intelligents » ont déjà commencé à être déployés par l’ERDF et équiperont progressivement les foyers français. Ce déploiement ne se fait pas sans controverses, puisque plusieurs individus s’opposent à l’appareil. D’aucuns parce qu’ils redoutent que les tarifs augmentent, d’autres d’être épiés, et enfin il y a ceux qui pensent que le compteur serait nocif pour la santé en raison des émissions d’ondes.

Rien d’alarmant d’après l’ANFR

Ces compteurs de nouvelle génération communiquent quotidiennement avec le transformateur du quartier auquel ils font parvenir les données de consommation des ménages. Cette communication se fait par le biais des courants porteurs en ligne (CPL). Autrement dit, la connexion circule dans les câbles du réseau électrique en se superposant au courant électrique.

Cette technologie favorise-t-elle une importante émission d’onde électrique et électromagnétique par les compteurs Linky ? La réponse à cette préoccupation vient d’être donnée par l’ANFR.

« Les compteurs Linky ne sont pas des émetteurs radioélectriques. Toutefois, comme n’importe quel appareil électrique, ils créent dans leur voisinage un champ électromagnétique ».

La mesure de leur émission renvoie une valeur de l’ordre de 1 volt / mètre à 20 cm du compteur, ce qui est largement en dessous du maximum réglementaire de 87 volts / mètre. Par ailleurs, ce niveau d’émission est comparable à ceux des autres appareils du quotidien, dont les compteurs électriques actuels.

Pour finir, le compteur Linky émettrait 120 fois moins qu’un réfrigérateur et 800 fois moins qu’un grille-pain.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !