Son commerce était au bord de la faillite, mais Pokémon Go le sauve

Cet été, Pokémon Go n’a pas fait du bien qu’aux dresseurs. Même ceux qui n’y jouent pas ont été « touchés par la grâce » du jeu au succès phénoménal.

grey-Dear

Gary Dear, est propriétaire d’un commerce de glaces. Il y a encore quelques semaines, son business vacillait et il pensait sérieusement à mettre la clé sous la porte. C’était sans compter l’arrivée de Pokémon Go dont la popularité va le faire sortir du gouffre.

Sa boutique se situant au milieu de plusieurs Pokéstops, une horde de joueurs sont attirés dans les parages. Ceci n’a pas manqué d’avoir des répercussions positives sur ses affaires.

Pokémon Go ne pouvait pas venir à un meilleur moment. Depuis que Gary a ouvert son commerce de glaces, il a des difficultés financières. Il a même dû fermer récemment, mais c’était plutôt pour des raisons de santé.

Deux semaines seulement après la réouverture qui était sans doute partie pour durer quelque temps, Pokémon Go faisait ses débuts aux États-Unis. Depuis, les choses marchent beaucoup mieux.

« Jamais dans mes rêves les plus fous je n’aurais espéré que ça se termine ainsi ». « Je n’ai jamais vu quelque chose décoller de cette manière ».

Il affirme que ses ventes ont doublé depuis, et même triplé certains soirs. Il a également étendu ses heures de travail et embauché un employé pour faire face à l’affluence inhabituelle.

« Il était sur le point de fermer, c’est dommage. Nous sommes heureux que les choses marchent mieux » affirme Rick Miller, un dresseur de Pokémon venu prendre une glace.

Comme beaucoup d’autres, il a pris l’habitude de s’arrêter chez Grey pendant ses détours dans les Pokéstops du coin. Qui sait, peut-être sont-ils partis pour être des clients fidèles, même quand Pokémon Go brillera beaucoup moins.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !