Comment démasquer un menteur à coup sûr, découvrez l’astuce d’une psychologue

Sans doute avez-vous déjà entendu dire qu’une personne qui ne vous regarde pas dans les yeux est en train de vous mentir. C’est possible effectivement, mais suivre le regard de votre interlocuteur n’est sans doute pas la seule façon de savoir si celui ci vous dit la vérité ou non.

Qu’il s’agisse des petits mensonges du quotidien ou non, une psychologue de la prestigieuse université d’Harvard aux États-Unis vous donne son truc pour repérer à coup sûr les imposteurs.

reperer menteur

Se concentrer sur la cohérence des signes

Le professeur Amy Cuddy auteure du livre « Presence » et psychologue, explique qu’en face d’un menteur, il ne faut pas s’attendre à un signe flagrant de tromperie mais plutôt s’attacher à toute une série de petites incohérences, infimes mais tout à fait révélatrices. Chacune d’elles peut venir de différents canaux comme la parole, la gestuelle ou les expressions faciales.

Elle utilise comme exemple une personne qui vous parlerait de façon tout à fait détachée voir avec de la gaieté dans la voix mais qui afficherait un visage des plus angoissés. Cette personne vous dirait que tout va bien alors que sa physionomie serait incapable de cacher son stress. Elle détaille :

« Mentir est quelque chose de très difficile. Les menteurs racontent une histoire tout en cachant une autre et comme si ce n’était pas déjà assez compliqué ils ressentent souvent la culpabilité de ce qu’ils sont en train de faire et essaient de la réprimer. La plupart d’entre nous n’avons juste pas les capacités pour réaliser ce genre de choses sans laisser échapper quelques indices. »

Le meilleur moyen pour repérer un menteur en train d’essayer de vous berner serait donc d’être attentif à la moindre incohérence dans son attitude générale et non uniquement dans son discours.

Selon Amy Cuddy nous serions trop nombreux à nous concentrer uniquement sur les mots pour trouver la faille. Une attitude physique fermée (bras et jambes croisées) et un discours d’accueil ou d’invitation pourraient vouloir que celui ou celle qui vous invite à dîner n’en à pas réellement envie.

Une démarche assurée mais une voix chevrotante et des yeux perdus pourront eux aussi révéler une profonde contradiction.

À ce propos la psychologue cite d’ailleurs l’étude d’une collègue, Nancy Etcoff dans laquelle il est expliqué que les personnes atteintes d’un trouble du langage détectent bien plus facilement les mythomanes dans la mesure où leur attention n’est pas focalisée sur le langage.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !