Code de la route : les changements dès le 1er Juin 2016

Le code de la route va connaître quelques changements et les candidats ont plutôt intérêt à les connaître avant de s’y présenter. Si les questions sont reformulées depuis le 2 mai 2016 c’est à partir du 1er juin 2016 que les passages s’effectueront dans les centres privés.

code route changements 2016

Les changements du code de la route 2016

 

Comment s’inscrire ?

Ce n’est plus forcément votre auto-école qui s’occupera de vous inscrire pour le passage de votre code. Soit vous pourrez passer par elle lors des inscriptions groupées ou vous pourrez vous inscrire vous même via les sites internet qui sont déjà ouverts.

Le prix ?

Auparavant le passage du code de la route était directement compté dans votre forfait, c’est maintenant terminé et il faudra payer le montant de 30 €. Ce tarif est fixé par l’état, les organismes ne pourront donc pas proposés les prix qu’ils souhaitent.

A partir de quand ?

A partir du 1er juin, les organismes se mettront en place petit à petit mais en attendant l’administration se chargera toujours de faire passer l’examen. Les organismes ayant obtenu l’agrément de l’état auront un an pour être fonctionnel.

De nouvelles séries

Les nouvelles images feront appel au bons sens des candidats. Une formation sera également axée sur l’écoconduite, les nouvelles technologies ou encore les gestes de premiers secours. Selon la sécurité routière, il n’y aura pas de piège car ça sera juste de la logique.

Le déroulement de l’examen

Avant on passait son code de la route dans une grande salle pleine à craquer, c’est terminé puisque dorénavant l’examen sera individualisé. Chaque candidat aura sa propre liste de 40 questions. Les conditions seront les mêmes quel que soit votre organisme de passage.

Vous l’avez raté ?

Pour obtenir votre code, il faut répondre correctement à 35 questions sur 40. Si ce n’est pas le cas, il faudra vous inscrire pour une prochaine séance via un site internet et reverser une somme de 30 €.


Suivez nous sur facebook

Réagissez à cet article !